À L’EAU ?

Golf Magazine - - RÈGLES -

Pou­vez-vous ex­pli­quer la pro­cé­dure à ap­pli­quer dans le cas d’une balle tom­bant dans l’eau à l’at­taque d’un green en île pour les cas sui­vants: la balle touche le green et re­vient en ar­rière dans l’eau; la balle touche le green, le tra­verse et ter­mine dans l’eau der­rière; et, en­fin, la balle sur­vole le green et fi­nit dans l’eau à l’ar­rière. Pa­trick Cailleu, par cour­riel Vous pou­vez tou­jours jouer la balle dans l’obs­tacle sans pé­na­li­té. Dans les autres cas, il fau­dra ajou­ter un coup de pé­na­li­té à votre score. Si une drop­ping-zone existe, vous pou­vez l’uti­li­ser. Si­non, sa­chez que la pro­cé­dure à ap­pli­quer (règle 26-1) dé­pend de la na­ture de l’obs­tacle où la balle a fran­chi en der­nier la li­sière de l’obs­tacle d’eau. S’il s’agit d’un obs­tacle d’eau (pi­quet jaune), vous pou­vez soit re­jouer du point pré­cé­dent, soit drop­per une balle en ar­rière de l’obs­tacle d’eau, sans li­mite de dis­tance, sur une ligne re­liant le trou et le point où la balle a fran­chi en der­nier l’obs­tacle d’eau. S’il s’agit d’un obs­tacle d’eau la­té­ral (pi­quet rouge), une troi­sième op­tion s’ajoute aux deux pré­cé­dentes: drop­per une balle à deux lon­gueurs de club (et donc, éven­tuel­le­ment, sur l’île), sans se rap­pro­cher du trou, ou en­core à un point équi­dis­tant du trou, sur la li­sière op­po­sée de l’obs­tacle d’eau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.