CLUB DU MOIS

Fa­mi­lial et spor­tif, le golf de Do­mont-mont­mo­ren­cy ne de­mande qu’à s’ou­vrir. Pour ac­cueillir de nou­veaux « amis », vi­si­teurs ou membres, ce club as­so­cia­tif du nord de la ré­gion pa­ri­sienne ne manque pas d’atouts avec son par­cours 18 trous boi­sé aux fair­way

Golf Magazine - - SOMMAIRE - DE NOTRE EN­VOYÉ SPÉ­CIAL DANS LE VAL D'OISE, CLAUDE GRANVEAUD-VALLAT (TEXTE ET PHO­TOS)

Le golf de Do­mont-mont­mo­ren­cy, fa­mi­lial et spor­tif.

Cin­quan­te­naire de­puis 2016, le golf de Do­mont-mont­mo­ren­cy a long­temps vé­cu en au­tar­cie, crai­gnant de s’ou­vrir. Pré­cur­seur dans le Val- d’oise, ce club créé grâce à la ren­contre de deux fortes per­son­na­li­tés a bien gran­di. À la fin des an­nées 1950, l’in­dus­triel Mar­cel Chas­sa­gny, fon­da­teur de Ma­tra et pas­sion­né de golf – il ve­nait de sup­por­ter fi­nan­ciè­re­ment la re­nais­sance du golf de Chi­ber­ta meur­tri par les affres du mur de l’at­lan­tique –, cherche des terres au­tour de Pa­ris pour as­sou­vir son plai­sir. De son cô­té, Mau­rice Fin­kel, im­pli­qué dans l’im­mo­bi­lier, gère une pro­prié­té fa­mi­liale à l’orée de la fo­rêt de Mont­mo­ren­cy, 120 hec­tares de bois, de val­lons, de terres de chasse do­mi­nant la val­lée de la Seine à l’ho­ri­zon pa­ri­sien. Vi­sion­naire sur l’évo­lu­tion des loi­sirs, Mau­rice Fin­kel est sé­duit par le pro­jet por­té par Mar­cel Chas­sa­gny, ac­com­pa­gné d’une bonne cen­taine de pas­sion­nés. Les deux hommes s’ac­cordent et dé­cident de confier la réa­li­sa­tion de ce par­cours à Fred Haw­tree. Ins­tal­lé dès 1962 à la Belle Ra­chée, la mai­son de fa­mille qui borde le fair­way du 5, l’ar­chi­tecte an­glais com­mence à cou­per, à désou­cher sur plus de 25 hec­tares, à creu­ser deux étangs, à char­rier des tonnes de terre pour voir naître ses fair­ways au gré des val­lons. Quatre ans de tra­vaux jus­qu’à l’inau­gu­ra­tion du « Golf des amis pour les amis» au prin­temps 1966! Quinze jours plus tard, le club-house au toit de chaume part en fu­mée en moins d’une heure... Un an après, une co­pie avec, cette fois, une cou­ver­ture de tuiles ac­cueille les membres qui se pressent dans cet antre de convi­via­li­té au nord-ouest de Pa­ris. Du­rant des an­nées, Do­mont-mont­mo­ren­cy vit sans trop se sou­cier de l’évo­lu­tion et de l’engouement nais­sant pour le golf à tra­vers le pays. Ar­ri­vé au club en 1992 en tant qu’in­ten­dant de ter­rain, Thier­ry Huard, au­jourd’hui di­rec­teur du club, n’a ces­sé d’oeu­vrer pour ou­vrir les portes de Do­mont-mont­mo­ren­cy à de nou­veaux membres, à des gol­feurs de pas­sage, tout en res­pec­tant les ha­bi­tudes des joueurs de la

pre­mière heure, les pi­liers de ce club as­so­cia­tif. La pro­gres­sion du nombre de membres a été ful­gu­rante – 600 cette an­née –, avec l’ar­ri­vée de fa­milles de qua­dras et d’en­fants pris en charge dès trois ans à la gar­de­rie, avant d’in­té­grer l’école de golf. Ch­ris­tophe Mu­nie­sa, en­fant du club et di­rec­teur gé­né­ral de la Ff­golf, voit au­jourd’hui ses en­fants pro­gres­ser à grands pas sous l’oeil avi­sé de Pao­lo Mi­chet­ti, lui aus­si for­mé au club. Du cô­té des équipes, Do­mont pos­sède d’ailleurs neuf for­ma­tions en di­vi­sion na­tio­nale, dont les mid-ama­teurs femmes et hommes en 1re di­vi­sion, ces der­niers ayant même rem­por­té le titre de cham­pions de France en 2016 et 2017.

UN FES­TI­VAL DE DÉ­VERS

Que vous soyez jeunes ou plus an­ciens, le tra­cé de Do­mont-mont­mo­ren­cy, plu­tôt court et où les grim­pettes valent bien des ar­pents, de­mande plus de pré­ci­sion que de puis­sance. À l’adresse au dé­part du 1 plon­geant dans la val­lée, comme sur le tee du 2 re­mon­tant im­mé­dia­te­ment vers un green per­ché, on com­prend vite qu’il va fal­loir com­po­ser avec le re­lief. L’im­pres­sion est en­core plus forte face au fair­way du 3 en forte des­cente, le vil­lage de Bouf­fé­mont poin­tant à l’ho­ri­zon. Entre les mon­tées et les plon­gées, les dé­vers s’en­chaînent al­lè­gre­ment. Les pe­tits greens sou­vent bom­bés de­mandent du tou­cher pour en maî­tri­ser les ap­proches. Avec leurs pentes re­dou­tables, ceux du 9 et du 18 ont même ren­du fou plus d’un joueur si près du but ! Il y a quelques an­nées, ce beau dé­cor a sé­duit un che­vreuil et sa

che­vrette, qui ont trou­vé le par­cours à leur goût. La fa­mille s’est agran­die, une di­zaine d’ani­maux gam­badent à l’ombre des fu­taies, brou­tant les jeunes pousses sans en­combre. Em­blème du par­cours, les châ­tai­gniers, ma­lades dans la ré­gion, sont abat­tus au fur et à me­sure, rem­pla­cés par de jeunes chênes moins fra­giles. Les berges de la pièce d’eau su­pé­rieure, en re­trait du dé­part du 17, s’af­fais­sant, elles vont bien­tôt être conso­li­dées. Pour ce faire, l’étang se­ra vi­dé, bro­chets et carpes trans­va­sés vers le lac in­fé­rieur avant de re­trou­ver leur pis­cine de pré­di­lec­tion. Celle du club, ré­ser­vée aux membres et à leurs in­vi­tés, est dé­sor­mais chauf­fée de mai à sep­tembre, ren­dant la vie en­core plus agréable sous les fortes cha­leurs es­ti­vales. Les ves­tiaires dames viennent d’être ré­no­vés, ra­fraî­chis, avec de belles douches. À cô­té du dé­part du 1, une mi­ni-salle de gym a trou­vé place avec des ap­pa­reils der­nière gé­né­ra­tion. Au­tant d’atours qui, ajou­tés à la qua­li­té du par­cours et des greens, de­vraient in­ci­ter de nou­veaux joueurs à ve­nir dé­cou­vrir ces terres « val-d’oi­siennes » sans plus at­tendre.

Lé­gende…

Le green du 2, la pre­mière « as­cen­sion » du par­cours... à né­go­cier vaillam­ment !

Dans la tra­di­tion bri­tan­nique, les greens, à l'image de ce­lui du 8, sont pro­té­gés par de nom­breux bun­kers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.