ALAIN AL­BER­TI, ex-en­traî­neur d’alexan­der Le­vy

Golf Magazine - - INTERVIEW -

«Alexan­der est un joueur pas­sion­né et ta­len­tueux. Il a com­men­cé le golf à 3 ans en vou­lant de­ve­nir Ti­ger Woods. Il n’a ja­mais en­vi­sa­gé de faire autre chose que du golf. Il a la même dé­ter­mi­na­tion et la même en­vie qu’il avait à 15 ans. C’est un gar­çon tra­vailleur, mais, pen­dant long­temps, il a bos­sé ce qu’il ai­mait, à sa­voir le swing. Un peu moins le put­ting ou le phy­sique. Au­jourd’hui, c’est dif­fé­rent, il tra­vaille tous les as­pects avec la même in­ten­si­té. Il est tou­jours aus­si fort au dri­ving, avec un fond de jeu très consis­tant. Il a beau­coup pro­gres­sé au pe­tit jeu de­puis trois ans. Son put­ting reste en­core un peu ir­ré­gu­lier, d’où son choix d’al­ler voir l’an­glais Phil­lip Ke­nyon, l’un des maîtres de la dis­ci­pline. Il pos­sède aus­si un bon men­tal. On ne gagne pas cinq fois sur le cir­cuit eu­ro­péen sans un men­tal so­lide. Il peut être un peu moins bon quand le champ est très re­le­vé, car il va s’ima­gi­ner être très loin du ni­veau de joueurs comme Jus­tin Rose ou Jon Rahm, alors qu’il en est au contraire très proche…»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.