HORS-LI­MITES

Golf Magazine - - SOMMAIRE -

Une image que l’on n’ima­gi­nait plus re­voir et qui sen­tait tel­le­ment le bon vieux temps. En ren­trant un putt de six mètres sur le 18 du par­cours de Bel­le­rive, à Saint-louis, Ti­ger Woods ve­nait de si­gner un bir­die pour conclure son USPGA tout en ren­dant une carte de 64 (-6), la meilleure de sa car­rière lors d’un qua­trième tour d’un tour­noi du Grand Che­lem. Ce tour de force, in­ima­gi­nable huit mois plus tôt, lui a va­lu la 2e place à deux points de Brooks Koep­ka. Trois se­maines plus tôt, il avait dé­jà dé­cro­ché un 6e ac­ces­sit au Bri­tish Open où il avait pris la tête l’es­pace de quelques mi­nutes, le di­manche, entre les trous 10 et 11 à Car­nous­tie. Dans le Mis­sou­ri, après un dé­but de tour­noi dans le par avec un bo­gey et un double bo­gey sur ses deux pre­miers trous, le nou­veau n° 26 mon­dial a ali­gné trois cartes de 66-66-64 pour un to­tal de 266, soit son re­cord dans un Ma­jeur. Après cinq an­nées bien sombres, ça ri­gole à nou­veau pour le « Tigre » et il n’y a évi­dem­ment per­sonne pour s’en plaindre. Tout le monde at­tend même la suite avec une réelle im­pa­tience, et no­tam­ment sa ve­nue, en tant que joueur, au Golf Na­tio­nal, fin sep­tembre…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.