TO­TA­LE­MENT DÉ­PLA­CÉ !

Chaque mois, nous vous pro­po­sons huit af­fir­ma­tions aux­quelles vous ne pou­vez ré­pondre que de deux fa­çons : vrai ou faux. Ce mois-ci, évo­quons des cas liés à la balle au re­pos dé­pla­cée.

Golf Magazine - - RÈGLES -

1.

À l’adresse, votre club vient ac­ci­den­tel­le­ment faire os­cil­ler la balle. Celle-ci re­vient à sa po­si­tion ini­tiale, mais on vous as­sure que votre balle a été « dé­pla­cée » et que vous en­cou­rez un coup de pé­na­li­té pour ce­la. VRAI FAUX

2.

De vio­lentes bour­rasques de vent ba­layent le par­cours et l’une d’elles vient dé­pla­cer votre balle. Vous dé­ci­dez de la re­pla­cer, mais un autre joueur vous sou­tient que vous de­viez la jouer à l’en­droit où le vent l’avait ar­rê­tée. VRAI FAUX

3.

Alors que vous ta­pez votre coup de dé­part, votre club, au mo­ment de l’im­pact, ef­fleure la balle qui tombe du tee. Il n’y a au­cune ob­jec­tion à ra­mas­ser la balle, la re­pla­cer sur le tee et jouer sans pé­na­li­té. VRAI FAUX

4.

Sur le green, vous vous ac­crou­pis­sez de­vant la balle afin de la faire pi­vo­ter d’un quart de tour et ali­gner votre marque vers le trou. L’un des autres joueurs vous fait re­mar­quer que vous avez omis de mar­quer la balle et êtes pas­sible d’un coup de pé­na­li­té. VRAI FAUX

5.

En match-play, vous concé­dez le putt de re­tour à votre ad­ver­saire et, en lui ren­voyant la balle, vous heur­tez votre propre balle qui se dé­place d’un bon mètre. Vous la re­met­tez à sa place et la jouez après avoir ra­jou­té un coup de pé­na­li­té à votre score. VRAI FAUX

6.

Sur un par 3, la par­tie droite du trou est par­tiel­le­ment ca­chée et vous ne voyez pas où s’im­mo­bi­lise votre balle : green, bun­ker, avant-green… Sur place, vous dé­cou­vrez un oi­seau avec une balle dans le bec qui s’en­vole à votre ar­ri­vée et la laisse tom­ber quelques mètres plus loin. Vous iden­ti­fiez la balle comme étant la vôtre et dé­ci­dez de la pla­cer… sur le green. Vous en avez par­fai­te­ment le droit. VRAI FAUX

7.

Au pre­mier trou d’une com­pé­ti­tion en stroke-play, vous ren­trez votre putt puis ra­mas­sez votre balle. Mais celle-ci vous échappe des mains et tombe sur la balle de votre co-com­pé­ti­teur, la pro­je­tant hors du green. Le pro­prié­taire de la balle éjec­tée af­firme que vous de­vez éco­per d’une pé­na­li­té. VRAI FAUX

8.

Avant de jouer une ap­proche, vous exé­cu­tez plu­sieurs mou­ve­ments d’es­sai et l’un d’eux dé­place ac­ci­den­tel­le­ment votre balle. Se­lon vous, n’ayant pas eu l’in­ten­tion de jouer un coup, vous ne pou­vez pas être pé­na­li­sé. VRAI FAUX

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.