FRED­DIE SPEN­CER (1982)

GP Racing - - Mag -

Bien avant la mul­ti­pli­ca­tion des « bé­bés cham­pions » à la­quelle on as­siste fré­quem­ment de nos jours, l’ar­ri­vée de Fred­die Spen­cer en GP est un choc pour les ba­rons de la ca­té­go­rie reine, avec les­quels il se ba­garre dès la pre­mière course de la sai­son à Bue­nos Aires, en Ar­gen­tine. Âgé de 20 ans, il a dé­jà une longue car­rière der­rière lui aux USA, et au gui­don d’une iné­dite Hon­da NS 500 trois-cy­lindres, il ne fait pas de com­plexes. Vain­queur en Bel­gique, la sep­tième épreuve du cham­pion­nat, il re­met ça au Saint-Ma­rin et achève la sai­son au 3e rang fi­nal. L’an­née sui­vante, il est cham­pion du monde de­vant Ro­berts. Avant Ros­si, Spen­cer ap­plique la mé­thode « une an­née pour ap­prendre, une an­née pour ga­gner ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.