DE LA GP3 À LA D16 GP L’HIS­TOIRE DE LA DU­CA­TI D16

GP Racing - - Histoire - Par Mi­chel Tur­co. Photos Jean-Ai­gnan Mu­seau et Du­ca­ti.

De­puis ses dé­buts en 2003, la Du­ca­ti Des­mo­se­di­ci compte par­mi les étoiles du MotoGP. Mal­gré des hauts et des bas, une sé­rie d’évo­lu­tions et quelques trans­for­ma­tions, l’ita­lienne a de­puis tou­jours conser­vé l’ADN de la mai­son de Bor­go Pa­ni­gale. Une D16, c’est avant tout un mo­teur.

Après des an­nées de suc­cès en Su­per­bike, les di­ri­geants de l’usine Du­ca­ti n’ont pas été longs à prê­ter l’oreille quand, au dé­but des an­nées 2000, a été an­non­cé le rem­pla­ce­ment des 500 deux- temps de Grands Prix par de nou­velles mé­ca­niques quatre- temps. Avec l’avè­ne­ment de la ca­té­go­rie MotoGP, la marque ita­lienne ne pou­vait faire au­tre­ment que de s’en­ga­ger dans cette nou­velle classe. Ce se­ra fait en 2003. À cette époque, c’est un cer­tain Fi­lip­po Pre­zio­si qui est aux com­mandes du ser­vice course Du­ca­ti. Pour conce­voir la pre­mière ver­sion de la D16, les in­gé­nieurs de Bologne s’ins­pirent bien évi­dem­ment de l’ex­pé­rience de la marque en Su­per­bike. Pre­zio­si des­sine un V4 en L dont le poids et le vo­lume ap­prochent de très près ce­lui du V2 de la 999. Un temps en­vi­sa­gée, une ver­sion Twin­pulse, avec les pis­tons fonc­tion­nant par paire, est fi na­le­ment aban­don­née pour manque de fi abi­li­té. Autre marque de fa­brique Du­ca­ti, la dis­tri­bu­tion des­mo­dro­mique est de la par­tie. In­ven­tée dans les an­nées 50 par Mer­cedes et adap­tée à la moto par le lé­gen­daire Fa­bio Ta­glio­ni, celle- ci per­met au mo­teur de la D16 de prendre plus de 16 000 tr/ min, tout en af­fi chant une consom­ma­tion très rai­son­nable. Cô­té cadre, les Ita­liens s’ins­pirent, là en­core, du Su­per­bike avec un treillis tu­bu­laire simple et ef­fi cace. « Res­ter proche de ses va­leurs lorsque les autres so­lu­tions tech­niques ne s’avèrent pas meilleures que les siennes. » Telle est la de­vise de Pre­zio­si pour la réa­li­sa­tion du pro­jet MotoGP. Le bras os­cil­lant et la sus­pen­sion ar­rière de la Des­mo­se­di­ci sont pour leur part di­rec­te­ment ar­ri­més sur le mo­teur. Une tech­nique em­prun­tée à la For­mule 1 et lon­gue­ment étu­diée par les in­gé­nieurs ita­liens. Pour ses dé­buts en Grands Prix, la Du­ca­ti D16 marque les es­prits. Lo­ris Ca­pi­ros­si monte en ef­fet sur le po­dium dès la pre­mière course à Su­zu­ka et s’im­pose deux mois plus tard à Bar­ce­lone ( ci- contre). Après une pre­mière sai­son où les ré­sul­tats ont dé­pas­sé les es­poirs les plus

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.