JEAN-CLAUDE SE­LI­NI

No­ga­ro 1982

GP Racing - - Histoire/Victoires Tricolores -

À chaque pays son spé­cia­liste de la 125 cm3. L’Es­pagne a eu le re­gret­té An­gel Nie­to ; la France, elle, peut se van­ter de la pré­sence dans ses rangs de Jean- Claude Se­li­ni. C’est dans cette cy­lin­drée que le Tri­co­lore, né en Al­gé­rie en 1954, a conquis la ma­jeure par­tie de ses suc­cès. Au gui­don de sa pe­tite Mor­bi­del­li, Se­li­ni rem­porte d’abord le cham­pion­nat de France na­tio­nal en 1977, après avoir ga­gné à Lé­de­non, à Pau ou au Cas­tel­let. D’autres vic­toires, comme celle ac­quise lors du Chal­lenge Ray­mond Acat 1979, lui dé­gagent fi na­le­ment la voie vers le cham­pion­nat du monde. JCS glane son pre­mier point en France, en 1980, sur une MBA. Le jour de gloire se­ra pour 1982. Cette an­née- là, le cir­cuit Paul Ar­ma­gnac de No­ga­ro doit ac­cueillir la troi­sième étape du cham­pion­nat du monde. Mais en cou­lisses, nom­breuses sont les cri­tiques concer­nant les condi­tions de sé­cu­ri­té de la piste, ain­si que l’état des in­fra­struc­tures. Plu­sieurs ca­dors dé­cident de boy­cot­ter la course. En 125 cm3, An­gel Nie­to, Eu­ge­nio Laz­za­ri­ni ou en­core Ri­car­do Tor­mo ne prennent pas le dé­part. Jean- Claude Se­li­ni est, lui, bien pré­sent. Meilleur temps aux es­sais, le Fran­çais roule aux avant- postes et veut pro­fi ter de l’oc­ca­sion pour triom­pher. Ses ad­ver­saires – dont le re­gret­té Ivan Pa­laz­zese – lui donnent du fi l à re­tordre. Mais Jean- Claude est le plus fort, il reste sur ses roues et fran­chit l’ar­ri­vée en vain­queur. Absent, Ri­car­do Tor­mo pren­dra sa re­vanche un an plus tard en ga­gnant en France de­vant Se­li­ni. JCS mon­te­ra sur trois autres po­diums dans sa car­rière, tous ob­te­nus en Grande- Bre­tagne. Il ob­tien­dra pa­ral­lè­le­ment sept autres titres de cham­pion de France 125 cm3 entre 1982 et 1989, l’an­née 1986 fai­sant ex­cep­tion. D’autres suc­cès sur les manches du cham­pion­nat d’Eu­rope ( Bel­gique 1981, Pays- Bas 1987) com­plé­te­ront un pal­ma­rès dense dans la pe­tite ca­té­go­rie. Une fois les gants re­mi­sés au placard, Jean- Claude Se­li­ni n’a pas pour au­tant ar­rê­té d’avoir les mains dans le cam­bouis. L’an­cien vain­queur de GP a no­tam­ment tra­vaillé pour le mi­nis­tère de la Dé­fense, dont il ré­pa­rait les ma­chines.

À l’Ita­lie, le jaune Ros­si, à la France ce­lui de Se­li­ni ! Jean-Claude, mul­tiple cham­pion de France 125 cm3.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.