Home : la Shoei Factory ..........

C’est dans le ca­mion du Ra­cing ser­vice Shoei que sont pré­pa­rés les casques des pi­lotes mai­son. Mais c’est aus­si un en­droit pri­sé du pad­dock, où la convi­via­li­té est de mise.

GP Racing - - Sommaire - Par Jean-Ai­gnan Mu­seau.

Antre mo­bile du Ra­cing ser­vice des casques Shoei, le 20 tonnes si­glé Mer­cedes attaque sa on­zième sai­son de Mo­toGP. La caisse spé­cia­le­ment fa­bri­quée par une en­tre­prise belge est in­dé­pen­dante de la ca­bine avant. Avec ses vingt- deux mètres car­rés, et sa hau­teur de pla­fond res­pec­table, l’es­pace est gé­né­reux. Mi­chaël Ri­voire, qui gère la struc­ture, qui la conduit sur la plu­part des courses eu­ro­péennes et qui s’ap­plique à pré­pa­rer par­fai­te­ment les casques des frères Marquez mais aus­si de Lüthi, Smith, Di Gian­nan­to­nio ou Nor­ro­din, y vit et y oeuvre du­rant les quatre jours d’un Grand Prix. « La par­tie “vie”, qui se trouve à l’avant de la cel­lule, com­prend une pièce cui­sine/ salle à man­ger. Le soir, elle de­vient chambre lorsque la table se plie pour lais­ser place au lit. » Ac­co­lée, une pe­tite salle de douche- WC ter­mine l’es­pace de vie qui est di­rec­te­ment ac­ces­sible, sans pas­ser par l’ate­lier, via une porte la­té­rale. L’ate­lier oc­cupe l’ar­rière de la struc­ture. Un large escalier per­met d’en­trer par une double porte vi­trée cou­lis­sante. Au fond, der­rière le bar, il est pos­sible de re­ce­voir des vi­si­teurs sans gê­ner le tra­vail de Mi­chaël. On y trouve aus­si un lit d’ap­point. Co­té gauche, est ins­tal­lé le poste de tra­vail où les casques sont ma­ni­pu­lés : une grande table, des ran­ge­ments, une ma­chine à la­ver. Cô­té droit, un très gé­né­reux es­pace de ran­ge­ment où Mi­cka aligne les heaumes. Au pied des éta­gères, qui peuvent ac­cueillir jus­qu’à 30 mo­dèles, se trouve une souf­fl erie pou­vant sé­cher, en ac­cé­lé­ré, jus­qu’à cinq casques. Dans les 16 ti­roirs sous le plan de tra­vail, Mi­chaël ac­cu­mule ou­tils, scotch, tear- off, planches de sti­ckers dé­diées à chaque pi­lote, Pin­lock, joues de casque de dif­fé­rentes épais­seurs et de quoi mon­ter les sys­tèmes de ré­hy­dra­ta­tion, etc. En an­nexe, le ca­mion em­barque un scoo­ter, pour les courses en ville, et deux vé­los pour rou­ler dans le pad­dock. Tests hi­ver­naux et sai­son de GP eu­ro­péens re­pré­sentent en­vi­ron 25 000 km. C’est éga­le­ment l’en­droit où cer­tains pi­lotes y ont leurs ha­bi­tudes : « Brad­ley Smith est là tous les ma­tins pour prendre un ca­fé. Tom Lüthi passe ré­gu­liè­re­ment boire un verre le soir. Marc Marquez ne vient plus que le jeu­di ma­tin lors­qu’on est tran­quille... » Le ca­mion Shoei est aus­si de­ve­nu un re­père du pad­dock pour les apé­ros géants où se dé­gustent vic­tuailles et autres aga­ce­ries li­quides des quatre coins du monde.

1 Le ca­mion Mer­cedes, qui ac­cueille le Ra­cing ser­vice de Shoei, est un haut lieu de convi­via­li­té du pad­dock. 2 Marc Marquez et tous les pi­lotes de la marque sont des fi­dèles de la struc­ture ani­mée par Mi­chaël Ri­voire. 3 Ate­lier à gauche, sé­choir des casques à droite. L’ar­rière du ca­mion est dé­dié au tra­vail. 4 L’es­pace vie/ cou­chage est un lieu de ren­contre. Ici, Ran­dy de Pu­niet vient cher­cher le calme entre deux pas­sages à l’an­tenne. 5 La salle d’eau dis­pose d’un trône où le maître des lieux aime s’adon­ner à de saines lec­tures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.