Le point en Mo­to3 ............

Le pas­sage dans la classe in­ter­mé­diaire des quatre hommes forts de la sai­son 2018 – Mar­tin, Di Gian­nan­to­nio, Bez­zec­chi, Bas­tia­ni­ni – a re­bat­tu les cartes du cham­pion­nat du monde Mo­to3. Et ou­vert la porte à une nou­velle gé­né­ra­tion.

GP Racing - - Sommaire - Par Michel Tur­co. Pho­tos Jean-Ai­gnan Mu­seau et Gold&Goose.

Kai­to To­ba, Jaime Ma­sia : la nou­velle gé­né­ra­tion.

Kai­to To­ba au Qa­tar, Jaume Ma­sia en Ar­gen­tine. Deux courses et deux nou­veaux vain­queurs d’un Grand Prix. Un Ja­po­nais sur une Hon­da à Lo­sail, un Es­pa­gnol sur une KTM à Ter­mas de Rio Hon­do. Deux pi­lotes de 18 ans bien dé­ci­dés à faire leur place au so­leil. « On va voir cette an­née émer­ger de nou­velles têtes, an­nonce Emi­lio Alzamora, le pa­tron de la fi lière Mon­lau. Le Mo­to3 reste une ca­té­go­rie où il est tou­jours dif­fi cile de pré­voir les noms de ceux qui vont prendre les choses en mains. Chaque sai­son est une nou­velle his­toire. » Au- de­là de l’as­cen­seur qu’est la ca­té­go­rie d’in­tro­duc­tion des Grands Prix, qui fait que le ré­ser­voir des pi­lotes qui la com­posent se re­nou­velle ré­gu­liè­re­ment, le Mo­to3 met aux prises des gar­çons en pleine évo­lu­tion. Et d’une an­née sur l’autre, les chan­ge­ments peuvent être ra­di­caux. « Entre qua­torze et dix- sept ans, un ado­les­cent peut se trans­for­mer de ma­nière im­pré­vue, note Alzamora qui, de­puis des an­nées, tra­vaille et forme de jeunes pi­lotes. C’est un peu la même chose avec l’entourage qui peut, lui aus­si, évo­luer dans le bon comme dans le mau­vais sens. Pour une équipe, il y a beau­coup de choses à gé­rer,

et nous ne sommes ja­mais sûrs du ré­sul­tat. On avance sou­vent en aveugle. On est par­fois dé­çus, par­fois surpris, ça fait par­tie du jeu quand on mise sur de tout jeunes pi­lotes. » Alzamora parle en connais­sance de cause puisque Jaume Ma­sia, vain­queur du Grand Prix d’Ar­gen­tine, a pas­sé ses deux pre­mières sai­sons de Grands Prix ( 2015 et 2016) au sein du team Es­trel­la Ga­li­cia 0,0, sans grands ré­sul­tats. « Il avait un ta­lent in­dé­niable mais il était très ir­ré­gu­lier » , té­moigne Jor­di Ar­quer, le team ma­na­ger de la struc­ture es­pa­gnole.

« PER­SON­NEL­LE­MENT, JE MISERAIS SUR DALLA POR­TA »

Le Va­len­cien a su sai­sir la deuxième chance que lui a don­née Fio­ren­zo Ca­po­ne­ra. « C’est com­pli­qué de tra­vailler avec de très jeunes pi­lotes, souligne Ar­quer. Sur­tout lors­qu’ils manquent de ma­tu­ri­té. À l’ado­les­cence, le phy­sique et le mental se trans­forment. Pour cer­tains, ça part un peu dans tous les sens. Arriver en Grands Prix très jeune leur fait sou­vent tour­ner la tête. Ils ou­blient qu’il faut tra­vailler et res­ter humbles. Faire des sa­cri­fi ces ne va pas tou­jours de soi pour ces gar­çons à qui la fa­mille a dé­jà beau­coup don­né. » Il faut donc sou­vent pas­ser par le creux de la vague pour mieux re­par­tir. C’est ce qu’a su faire Jorge Mar­tin l’an der­nier. Cette sai­son, Jaume Ma­sia pour­rait à son tour concré­ti­ser son immense ta­lent. Aron Ca­net es­père quant à lui se ra­che­ter, main­te­nant qu’il court sous la hou­lette de Max Biaggi. « Per­son­nel­le­ment, je miserais sur Dalla Por­ta, lance Jor­di Ar­quer. Je pense qu’il a dé­sor­mais l’ex­pé­rience né­ces­saire pour al­ler cher­cher le titre cette an­née. » D’au­tant que cet hi­ver, la Hon­da a bien évo­lué. « La mo­to a pro­gres­sé en mo­teur et elle fait dé­sor­mais jeu égal avec la KTM, af­fi rme Emi­lio Alzamora. Les Ja­po­nais ont com­blé leur re­tard au ni­veau de l’ac­cé­lé­ra­tion et de la vi­tesse de pointe. » La sai­son 2018 s’an­nonce donc très ou­verte même si, comme Jor­di Ar­quer, Emi­lio Alzamora est en­clin à pen­ser que l’ex­pé­rience fe­ra la dif­fé­rence. « Il y a des jeunes pro­met­teurs, conclut le pa­tron de la fi lière Mon­lau. Mais avec leur mé­tier, des gar­çons comme Ca­net, Fe­na­ti et Dalla Por­ta me semblent mieux ar­més pour al­ler cher­cher le titre. »

« AVEC LES JEUNES, ON AVANCE EN AVEUGLE. ON PEUT ÊTRE DÉ­ÇUS OU SURPRIS » E. ALZAMORA

Kai­to To­ba (n° 27), Ro­ma­no Fe­na­ti (n° 55) et Aron Ca­net (n° 44, mas­qué) aux avant-postes de la ca­té­go­rie. Le jeune Ja­po­nais, vain­queur au Qa­tar et pla­cé en Ar­gen­tine, a pris la tête du cham­pion­nat.

15 & Jaime Ma­sia, jeune pé­pite à sur­veiller de près, a si­gné une belle vic­toire en Ar­gen­tine qui le re­place sur le po­dium de la ca­té­go­rie Mo­to3. 2 Dar­ryn Bin­der, Sud-Af’ cool, cin­quième au pro­vi­soire après deux Grands Prix. 3 Lo­ren­zo Dalla Por­ta, ici de­vant son co­équi­pier Ra­mi­rez, un client pour le titre 2019 ? 4 Nic­co­lo An­to­nel­li, qua­trième au pro­vi­soire après l’Ar­gen­tine. 6 Aron Ca­net, ici de­vant Korn­feil, est ré­gu­lier pour le mo­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.