Le geste tech­nique................

GP Racing - - Sommaire - Par Thomas Bau­jard. Pho­tos Gold&Goose.

Ce que fait Zarco dans le vi­rage n° 4 à Se­pang.

Nou­velle ru­brique dans GP Ra­cing, “Le Geste tech­nique” va nous per­mettre de com­prendre pour­quoi les pi­lotes font telle ou telle chose dans telle ou telle si­tua­tion. Et c’est Johann Zarco qui ouvre le bal avec un vi­rage très tech­nique jus­te­ment : le n° 4 de Se­pang !

Johann Zarco nous ex­plique ce qu’il doit faire sur sa KTM RC16 pour être à son maxi­mum dans le vi­rage n° 4 à Se­pang : « C’est un vi­rage où on sort en seconde.On re­dresse as­sez vite la mo­to pour pou­voir ac­cé­lé­rer.Mais si on re­dresse trop,on peut ren­con­trer un pe­tit pro­blème avec le whee­ling.C’est sou­vent la clé du MotoGP.On ai­me­rait beau­coup re­dres­ser pour avoir du grip et une bonne mo­tri­ci­té,mais il y a tel­le­ment de che­vaux qu’à un mo­ment, il faut quand même gar­der un peu de glisse ou un certain angle pour ca­ler la mo­to et re­par­tir.» Oui, là, sur l’image on voit que le pneu a lais­sé une belle trace... « Et on voit aus­si qu’il y a eu beau­coup de monde...donc beau­coup de traces.En même temps,ça fait cinq jours de tests,donc t’as le temps de pas­ser in­ter,ex­ter’...La par­ti­cu­la­ri­té de ce vi­rage : le vi­breur à gauche est très lisse,donc c’est agréable de le prendre.Ça ne fait pas ga­gner de temps en MotoGP,mais dans les ca­té­go­ries in­fé­rieures,c’est une op­tion à ne pas né­gli­ger car les tra­jec­toires y sont plus larges.En MotoGP,il faut que le dé­but de l’ac­cé­lé­ra­tion soit ef­fi­cace pour en­suite contrô­ler la puissance parce que tu changes d’angle.Et en même temps,tu passes la trois.Si tu mets trop de puissance au mo­ment où tu changes d’angle, la mo­to com­mence à se ca­brer.Ce qui ne t’aide pas à ren­trer dans le vi­rage n° 5.Plus vite tu peux re­par­tir à droite,plus vite tu pour­ras pen­cher la mo­to à gauche et te relaxer pour en­trer dans le cinq.La tra­jec­toire idéale,elle est un mètre sur ma droite.Là,je suis un poil large.» C’est le fait que la KTM soit phy­sique qui t’en­traîne à l’ex­ter’ ? « Oui.J’ai es­sayé de pas­ser vite,mais je n’ai pas pu re­dres­ser et re­par­tir.Si je veux me mettre à l’in­té­rieur, je vais devoir ra­len­tir.Quand tu es­saies d’al­ler vite,il y a tou­jours un com­pro­mis à faire. Le 4,c’est un vi­rage agréable,tu ne te bats pas trop avec les mou­ve­ments.Il faut plu­tôt faire attention au whee­ling,parce que tu re­trouves vite de l’adhé­rence quand tu te re­dresses.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.