Aprilia All Stars : « On n’at­ten­dait pas au­tant de monde ! »

GP Racing - - Reportage / Aprilia All Stars -

Le pre­mier ras­sem­ble­ment des fans d’Aprilia sur le cir­cuit du Mugello sa­me­di 23 mars a fait car­ton plein : plus de 10 000 spec­ta­teurs se­lon Aprilia. Une es­ti­ma­tion qui ne semble pas fan­tai­siste vu que le Mugello a une ca­pa­ci­té plus de dix fois su­pé­rieure, et que les par­kings en face des tri­bunes étaient bien gar­nis, tout comme le pad­dock et la ligne droite des stands. Deux fac­teurs ont contri­bué à ce suc­cès : la gra­tui­té de l’évé­ne­ment, et le so­leil ra­dieux de ce dé­but de prin­temps. Le prin­cipe : faire se ren­con­trer les cham­pions pas­sés et pré­sents de la marque, ain­si que leurs ma­chines, et le pu­blic. Une tom­bo­la per­met­tait de ga­gner une 900 Shi­ver. Des bap­têmes étaient or­ga­ni­sés sur la piste, une scène al­ter­nait entre la mu­sique rock et les com­men­taires de chaque ses­sion mo­to ef­fec­tués par les pi­lotes Aprilia. Avec, aux cordes vo­cales, les com­men­ta­teurs of­fi­ciels du GP du Mugello. En­fin, une pa­rade d’un tour de cir­cuit était of­ferte en fin de jour­née à tous ceux qui étaient ve­nus à mo­to. « Deux jours de lo­ca­tion du cir­cuit,c’est dé­jà un gros in­ves­tis­se­ment pour nous, ex­plique An­drea Zoc­ca­ra­to, at­ta­ché de presse MotoGP de la marque. On ne veut pas faire une World Du­ca­ti Week payante et sur plu­sieurs jours.Même si les ac­ti­vi­tés pro­po­sées par Du­ca­ti jus­ti­fient cette contri­bu­tion fi­nan­cière. On veut faire notre truc. Gra­tuit et sur une jour­née. Ce ma­tin ,1000 per­sonnes ont été ache­mi­nées par bus de­puis les trois sites de Noale (Aprilia), Pon­te­de­ra (Piag­gio) et Man­del­lo (Guz­zi).Pour les dix ans de la RSV4, on pré­sente une ver­sion spé­ciale 1100 X de 225 ch pour 165 ki­los pi­lo­tée par Max Biaggi.» « Elle est plus puis­sante que ma Su­per­bike de 2011 ! », s’ex­clame Max à Gui­do Me­da, le com­men­ta­teur ita­lien de la chaîne Sky, qui roule aus­si, et fi­ni­ra même la ca­bane sur le chien lors de la course de scoo­ters (!) « Di­manche,il y a la pré­sen­ta­tion of­fi­cielle de la RSV-4 1100 à la presse,qui est aus­si dispo en 1000 pour ceux qui veulent cou­rir » , re­prend An­drea. Eh oui, Aprilia n’étant plus en­ga­gé en Su­per­bike mon­dial, ils peuvent ac­croître la cy­lin­drée de leur spor­tive phare. La marque pré­sente aus­si son pa­ral­lèle twin 660 spor­tif des­ti­né à la pro­duc­tion l’an pro­chain. « Il y a en­fin la pos­si­bi­li­té pour le pu­blic de tes­ter la Shi­ver sur les routes en­vi­ron­nantes.» Dans les stands, An­drea Ian­none, Max Biaggi et Brad­ley Smith, en cuir, posent en pho­to avec les fans. Loris Ca­pi­ros­si, ar­ri­vé peu après l’ou­ver­ture à 10 h du ma­tin, ouvre des yeux ronds : « Il y avait des em­bou­teillages pour ac­cé­der au cir­cuit,comme un jour de course ! » Le seul ab­sent étant Aleix Es­par­ga­ro, par­ti dis­pu­ter l’Ab­sa Cape Epic, une course de VTT cross-coun­try en Afrique du Sud. « Il s’est en­ga­gé il y a un an,donc on l’a lais­sé y al­ler » , ex­plique An­drea. Plu­tôt cool de la part d’Aprilia. « On a com­men­cé à bos­ser sur l’Aprilia All Stars il y a à peine quatre se­maines, té­moigne Pao­lo Pez­zi­ni, l’autre at­ta­ché de presse Aprilia, qui s’oc­cupe aus­si de Piag­gio. On a été ai­dé par le fait que c’est un week-end sans Su­per­bike ni MotoGP et bien sûr,par la mé­téo. Mais il sem­ble­rait bien qu’il faille re­mettre le cou­vert l’an pro­chain ! »

L’hos­pi­ta­li­ty MotoGP Aprilia était éga­le­ment pré­sente dans le pad­dock, mais il fal­lait montrer patte blanche pour y ac­cé­der.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.