Ré­gis Laconi Di­gest

GP Racing - - Valence 1999 -

Lor­rain, né à Saint-Di­zier le 7 juillet 1975, Ré­gis Laconi fait par­ler de lui en 1992 lors­qu’il rem­porte la Coupe Yamaha et dé­croche la même an­née le titre de champion de France 125. Des performanc­es qui lui valent d’in­té­grer l’Équipe de France de Vi­tesse, alors di­ri­gée par Marc Fon­tan. Co­équi­pier d’Olivier Jacque, Ré­gis est sa­cré champion d’Eu­rope 250 en 1994. Lan­cé en Grands Prix avec l’EdF, le pro­té­gé de Fon­tan a du mal à trou­ver ses marques alors qu’Olivier Jacque fait des étin­celles avec le team Tech3. Quin­zième du cham­pion­nat du monde 250 en 1996, il passe la sai­son sui­vante en 500 pour pi­lo­ter une Hon­da V2 avec l’équipe Tec­mas. Re­mar­qué par Peter Clif­ford, il signe la sai­son sui­vante avec le team Red Bull WCM pour pi­lo­ter une 500 Yamaha YZR. Ma­chine avec la­quelle il gagne cet his­to­rique Grand Prix de Va­lence 1999. Pas­sé en Su­per­bike en 2001 avec Aprilia, il rem­porte son pre­mier suc­cès à Imo­la, puis re­vient pour une sai­son en Grands Prix avec la RS Cube du construc­teur ita­lien. En 2003, re­tour en Su­per­bike avec une Du­ca­ti du team NCR qui lui per­met de ter­mi­ner qua­trième du cham­pion­nat du monde. Pro­mu pi­lote of­fi­ciel la sai­son sui­vante, il s’in­cline de jus­tesse der­rière James To­se­land. Ce se­ra sa meilleure sai­son en Mon­dial Su­per­bike. Sixième du clas­se­ment gé­né­ral en 2005, il signe en­suite chez Ka­wa­sa­ki sans par­ve­nir à s’im­po­ser. Il re­trouve le gi­ron ita­lien en 2009 avec le team DF Ra­cing, mais une chute en Afrique du Sud le laisse avec trois ver­tèbres frac­tu­rées. Sa car­rière de pi­lote est ter­mi­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.