Vi­site des stands : « L’art du grim­pant »

GP Racing - - Histoires / Méliand -

L’échange est tou­jours sym­pa. C’est aus­si le mo­ment où l’on peut se re­trou­ver à faire une dé­di­cace sur une fesse ou un sein. J’ai dé­jà entendu dire : « Tiens, Do­mi­nique, je t’offre ma fesse ! » , avec la na­na qui baisse son grim­pant et qui me dit : « C’est le cô­té pile, je peux te montrer le cô­té face ! » J’ai tou­jours été fa­vo­rable à ce que la vi­site des stands s’étale sur plus de temps afi n d’évi­ter que les fans puissent, sans co­hue, vi­si­ter l’in­té­gra­li­té des équipes. Une de­mi- jour­née ne se­rait pas du luxe. Aux 24 Heures au­to, elle dure une jour­née en­tière et les gens viennent se pro­me­ner dans le plus grand calme.

Jus­qu’où peut al­ler la pas­sion de l’en­du­rance...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.