Le point en Mo­to3

GP Racing - - Sommaire - Par Mi­chel Tur­co. Photos Jean-Ai­gnan Mu­seau.

7 vain­queurs en 7 courses et des bas­tons de fo­lie.

Ja­mais en­core, la ca­té­go­rie Mo­to3 n’avait pa­ru aus­si ou­verte et in­dé­cise. Avec sept vain­queurs dif­fé­rents en sept courses, le lea­der­ship d’Aron Ca­net au soir du Grand Prix de Ca­ta­logne n’au­gu­rait en rien d’un fu­tur suc­cès du pro­té­gé de Max Biag­gi.

De­puis le titre de Dan­ny Kent en 2015, ob­te­nu la peur ventre et par seule­ment six points d’écart sur Mi­guel Oli­vei­ra, les pi­lotes cou­ron­nés dans la ca­té­go­rie Mo­to3 avaient ces der­niers temps glo­ba­le­ment do­mi­né leur su­jet pour ap­po­ser leur nom au pal­ma­rès des cham­pion­nats du monde de vi­tesse. En 2016, Brad Bin­der avait hu­mi­lié Enea Bas­tia­ni­ni et Jorge Navarro en re­lé­guant ses ad­ver­saires à plus de cent qua­rante points. L’an­née sui­vante, Joan Mir avait lui aus­si conclu sa sai­son vic­to­rieuse avec un écart de plus de cent points sur Ro­ma­no Fe­na­ti. La sai­son der­nière, Jorge Martin avait certes dû un peu plus fer­railler pour s’oc­troyer le titre face à Fa­bio Di Gian­nan­to­nio et Marc Bez­zec­chi, mais avec sept vic­toires en poche, l’Es­pa­gnol s’était tout de même af­fi rmé dès le dé­but de la sai­son comme le fa­vo­ri dans la course au titre. Cette an­née, rien de tout ça. Des sept pre­mières courses, au­cun pi­lote n’a réus­si à rem­por­ter deux. Il y a bien long­temps que la ca­té­go­rie d’in­tro­duc­tion des Grands Prix n’avait sem­blé si ou­verte et in­dé­cise. La preuve, au soir de l’épreuve

en Ca­ta­logne, c’est une sé­rie de douze vain­queurs dif­fé­rents qui était en­core en cours. Du ja­mais vu de­puis la créa­tion des cham­pion­nats du monde et ce, toutes classes confon­dues. Le der­nier re­cord re­mon­tait aux sai­sons 2004/ 2005, en 125 cm3. Jorge Lo­ren­zo, Ca­sey Sto­ner, An­drea Do­vi­zio­so, Hec­tor Bar­be­ra, Marco Si­mon­cel­li, Mi­ka Kal­lio, Mat­tia Pa­si­ni, Tom Lüthi et Ga­bor Tal­mac­si étaient tour à tour mon­tés sur la plus haute marche du po­dium. Une sé­rie de neuf vain­queurs dif­fé­rents qui avait pris fi n à Bar­ce­lone avec un nou­veau suc­cès de Pa­si­ni.

CA­NET S’EST VITE ADAP­TÉ À LA KTM

Après Di Gian­nan­to­nio en Thaï­lande en oc­tobre der­nier, Bez­zec­chi au Japon, Are­nas en Aus­tra­lie, Martin en Ma­lai­sie, Oncü à Va­lence, To­ba au Qa­tar, Mas­sia en Ar­gen­tine, Ca­net au Texas et An­to­nel­li à Je­rez, ce sont John McP­hee au Mans, To­ny Ar­bo­li­no au Mu­gel­lo et Mar­cos Ra­mi­rez à Bar­ce­lone qui ont pro­lon­gé la sé­rie. Des neuf pre­miers pi­lotes fi gu­rant au clas­se­ment gé­né­ral, seuls Lo­ren­zo Dal­la Por­ta et Ce­les­ti­no Viet­ti n’avaient pas en­core réus­si à ce mo­ment- là à s’im­po­ser. C’est comme ça qu’Aron Ca­net, un peu plus ré­gu­lier que les autres, se main­tient à la pre­mière place du clas­se­ment gé­né­ral. Pour­tant, avec une KTM sur­clas­sée en vi­tesse de pointe par les Hon­da de ses ad­ver­saires, le pro­té­gé de Max Biag­gi n’est pas le mieux ar­mé. « Sa force, c’est son ex­pé­rience, glisse l’un de ses proches. C’est sa 4e sai­son de Grands Prix, et il sait qu’il doit main­te­nant concré­ti­ser. » Ar­ri­vé en cham­pion­nat du monde en 2016 avec le team Es­trel­la Ga­li­cia après avoir brillé en Espagne, Aron Ca­net a très vite fait par­ler de lui. Pre­mier po­dium en Aus­tra­lie, pre­mière pole po­si­tion à Va­lence... L’an­née sui­vante, il monte à cinq re­prises sur le po­dium, dont trois fois sur la plus haute marche, et fi nit le cham­pion­nat en 3e po­si­tion. Consi­dé­ré comme un fa­vo­ri pour le titre en 2018, il a la mau­vaise idée de se bles­ser, puis de se fâ­cher son équipe. Ré­cu­pé­ré par Max Biag­gi, Ca­net a su s’adap­ter ra­pi­de­ment à la KTM après trois sai­sons avec une Hon­da. Reste main­te­nant à sa­voir si ce­la se­ra suf­fi sant pour lui per­mettre de suc­cé­der à Jorge Martin.

2 Avec Ra­mi­rez et Dal­la Por­ta, le team Leo­pard a re­trou­vé des cou­leurs. 2

3 An­to­nel­li s’est, lui, im­po­sé à Je­rez.

1 Ca­net s’est im­po­sé au Texas, lors de la troi­sième course de la sai­son.

45

3 An­to­nel­li, Dal­la Por­ta, Viet­ti, Su­zu­ki de­vancent Ja­kub Korn­feil sur le cir­cuit des Amé­riques. Une nou­velle gé­né­ra­tion est en marche.

1 Ra­mi­rez, Ca­net, Viet­ti vont mon­ter de concert sur le po­dium du Grand Prix de Ca­ta­logne après un fi­nish des plus ser­rés.

2 S’il n’a pas en­core ga­gné, Vie­ti, le jeune pro­té­gé de Va­len­ti­no Ros­si, oc­cu­pait, après sept courses, la 4e place du clas­se­ment gé­né­ral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.