Les en­ceintes connec­tées, ou la ma­gie du quo­ti­dien

GQ (France) - - Mise À Jour -

L’ ap­pa­ri­tion ré­cente du Chief­hap pin es­sof­fi­cer en en­tre­prise n’est pas due à un simple ha­sard conjonc­tu­rel. Ces dea­lers de cro­co­diles Ha­ri­bo sont en réa­li­té la par­tie émer­gée d’une nou­velle ob­ses­sion en­va­his­sante pour les sen­ti­ments po­si­tifs. Vous me di­rez : et alors, c’est bien les sen­ti­ments po­si­tifs, non ?! Bien sûr, mais ce qui l’est moins, c’est leur ins­tru­men­ta­li­sa­tion en vue de hui­ler la lo­gique pro­duc­tive du sys­tème, mise à jour par le doc­teur en psy­cho­lo­gie Ed­gar Ca­ba­nas et la so­cio­logue Eva Il­louz dans leur ou­vrage Ha pp y cr atie,com­mentl’ in­dus­trie du bon­heur a pris le contrôle de nos vies. Con­si­dé­ré comme un état psy­cho­lo­gique sus­cep­tible d’être mo­di­fié par la vo­lon­té, le bon­heur fait donc fi­gure d’in­jonc­tion pour des in­di­vi­dus in­vi­tés à amé­lio­rer leur Moi comme on cus­to­mi­se­rait son CV sur Lin­ke­din. Dans ce contexte où cha­cun doit dé­sor­mais res­sem­bler à un smi­ley sur pattes, ti­rer la tronche fe­ra de vous un vé­ri­table ré­sis­tant af­fec­tif. Mo­ra­li­té : faites la moue, pas la guerre.

HA PP Y CR ATIED’ ED­GAR CA­BA­NAS ET EVA IL LOUZ ( PRE­MIER PA­RAL­LÈLE ). DIS­PO­NIBLE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.