“Un mé­lange de force et de ten­dresse ”

Grand Seigneur - - Dossier - En­tre­tien : Ma­nuel Ma­ria­ni

Fan de cui­sine thaïn d'épices et d'aro­mates, la nou­velle ani­ma­trice de Ça chauffe en cui­sine (My Cui­sine)* nour­rit une pas­sion dis­crète pour les Larmes du Tigre , les bou­lettes au Com­té et le ris de veau pu­rée de ca­rottes…

Fred Cour­ta­don, êtes-vous une Fille à cô­te­lettes (bou­lettes, gi­gots, en­tre­côtes, etc.) ? F.C.:

Oui, en­fin, je se­rais plu­tôt une fille à ris de veau qui aime sor­tir des sen­tiers bat­tus ! Le ris de veau, j'avoue que ce n'est pas le plus fa­cile à cui­si­ner, mais je crois que je n'y ar­rive pas trop mal en l'ac­com­pa­gnant d'un bon pe­tit jus bien ré­duit et d'une pu­rée de ca­rottes au cur­cu­ma et beurre sa­lé. Quant aux viandes rouges, même si j'en mange moins sou­vent, je peux prendre éga­le­ment beau­coup de plai­sir à dé­gus­ter une belle côte de boeuf ou un Cha­teau­briand bien sai­gnant, avec des pommes de terre au four et une sa­lade. Ou en­core un bon rô­ti de boeuf avec une pu­rée de to­pi­nam­bours ou de courges but­ter­nut… En fait, ce que j'aime dans la viande, c'est quand les ac­com­pa­gne­ments lui amènent quelque chose de dif­fé­rent, qu'ils la su­bliment. Un peu comme avec ces éton­nantes bou­lettes de boeuf aux rai­sins de Co­rinthe et au Com­té fon­dant (voir pho­to**). À sa­vou­rer comme une frian­dise, en amuse-bouche pour l'apé­ro…

Qu’est-ce qui vous fas­cine tant dans les viandes ? F.C.:

La fu­sion des aro­mates, des herbes et des épices avec le cô­té rough de la viande. J'adore, par exemple, le ma­riage fé­mi­nin et mas­cu­lin du boeuf dans la cui­sine thaï­lan­daise comme avec le larb neua (tar­tare lao­tien au boeuf) ou les Larmes du Tigre (en­tre­côte grillée, sauce au ta­ma­rin). Pour moi, la viande c'est la dé­li­ca­tesse et la puis­sance, la fé­mi­ni­té et la vi­ri­li­té réunies dans une as­siette. Un mé­lange de force et de ten­dresse, sur­tout lors­qu'on aime sor­tir des mor­ceaux choi­sis.

Si la viande était un homme… F.C.:

Gé­rard Lan­vin, avec son cô­té « j'as­sume d'être un mec ». Faut as­su­mer dans la vie, quoi (rires) ! J'aime sa touche un peu cash, un peu dure, vi­rile. Ce cô­té raf­fi­né et na­ture à la fois. Un vrai tour­ne­dos dans le fi­let, ce mon­sieur. Mais je pré­fère Be­ne­dict Cum­ber­batch.

Pour­quoi faites-vous sem­blant d’être une piètre cui­si­nière dans Ça chauffe en cui­sine (My Cui­sine) au cô­té de Marc Vey­rat ? F.C.:

C'est mon rôle de jouer les can­dides pour dis­tri­buer la pa­role et faire re­bon­dir des per­son­na­li­tés comme Pé­ri­co Le­gasse, Marc Vey­rat, etc. Mais, le plus drôle, c'est qu'ils ont ten­dance à le prendre au pre­mier de­gré. Du coup, ils me disent tou­jours qu'ils ne vien­dront ja­mais dî­ner chez moi ! Heu­reu­se­ment que j'ai en­core quelques amis qui ap­pré­cient ma cui­sine, si­non j'au­rais fi­ni par y croire…

* Ça chauffe en cui­sine (My Cui­sine), avec Marc Vey­rat, Jean-Ber­nard Ma­ges­cas, Ra­phaële Mar­chal, Pé­ri­co Lé­gasse, etc. Dis­po­nible sur SFR, Ca­nal 43 et 55. ** Steak ha­ché rou­lé en bou­lette avec de la co­riandre et du per­sil, four­ré de dés de Com­té, puis...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.