Grand Seigneur

LA WEED EST-ELLE BONNE POUR LA POPOTE ?

Pain perdu et quiche à la Super Skunk… Grand Seigneur a gouté les premiers accords mets-weed autorisés en France. Petits « amuse-beuh » avec Valentina et Gabin du Canna Coffee. Un « cookie de l’espace » et l’addition ?

- Thomas Le Gourrierec / Jeanne Frank

Ça turbine sec derrière la façade crème du

118 rue Oberkampf. À peine le temps de servis ses deux macchiatos que Gabin Formont file aider Valentina Atencio, pâtissière en chef des lieux, à enfourner une plâtrée de « cookies de l'espace ». « Les clients défilent

toute la journée », sourit l'instigateu­r du projet. « C'est comme ça depuis le début. Le premier jour, on a été dévalisés en trois heures ». À première vue, la petite échoppe aux assises douillette­s, plantes grasses et murs bardés de bois de cagette, ressemble en tout point à ces dînettes bobos qui tricotent du carrot cake aux quatre coins de Paris. Pourtant, rien à voir. Affleure ici une véritable révolution de casseroles, qui associe pour la première fois cuisine et weed. Pas celle des cousins rastas mais une version allégée, piochée en Suisse et quasi délestée de sa substance psychotrop­e, le THC. La plante reste néanmoins porteuse de la molécule CBD, ou Cannabidio­l, tolérée en Europe, qui fait valoir des propriétés tranquilli­santes, apaisantes. Un effet d'autant plus fort que le produit est ingéré, plutôt que fumé. Ça tombe bien, la maison propose d'épatants morceaux de bravoure, à l'image de ce pain perdu (9 €) parfumé à la vanille et fleur d'oranger, dont la recette se révèle inspirée de celle des grands chefs. Petite différence, la crème et le lait utilisés pour sa fabricatio­n sont infusés au cannabis pendant la nuit, tout comme le beurre qui servira à caramélise­r la préparatio­n.

DES COOKIES AU CANNABIS

Même régime pour les cookies (5 €), les popcorns, les brownies, la quiche (6 €)… « Nous poussons l'exigence jusqu'à accommoder telle ou telle variété d'herbe avec les ingrédient­s que nous utilisons », ajoute Gabin. « La Blue Dream, par exemple, dont raffolent les Californie­ns, dévoile des notes de myrtilles, quand la Super Skunk incline vers le citron et la Silver Haze vers l'orange ». L'accord metsweed existe donc ! Pour arroser tout cela, l'enseigne propose des boissons acoquinées, elles aussi, à la ganja : cappuccino, expresso, moka, milkshake, thé… et même infusions, du type camomille-chanvre séché. C'est donc ça, le vert paradis ?

 ??  ?? Valentina et Gabin au Canna Coffe (Paris 11è) avec leur dernière livraison de Suisse.
Valentina et Gabin au Canna Coffe (Paris 11è) avec leur dernière livraison de Suisse.

Newspapers in French

Newspapers from France