L’Eu­rope al­loue 112 mil­liards d’eu­ros par an aux éner­gies fos­siles

Green Innovation - - Green & Innovations -

L’Union eu­ro­péenne conti­nue à at­tri­buer les sub­ven­tions à la pro­duc­tion et à la consom­ma­tion des éner­gies fos­siles, mal­gré les en­ga­ge­ments qu’elle a pris : 112 mil­liards d’eu­ros par an sont dé­pen­sés pour des sec­teurs ex­trê­me­ment pol­luants, dont 4 mil­liards d’eu­ros par an en sub­ven­tions « di­rectes », d’après un rap­port pu­blié le 28 sep­tembre 2017 par le Ré­seau ac­tion cli­mat (RAC) et le think tank Over­seas De­ve­lop­ment In­ter­na­tio­nal. La pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té grâce au char­bon, re­pré­sen­tant un quart des émis­sions de CO2 de l’UE, est sub­ven­tion­née à hau­teur de 2 mil­liards d’eu­ros par an par les États membres. Ce­la va à l’en­contre de l’en­ga­ge­ment pris par l’UE de ré­duire d’au moins 40 % ses émis­sions de gaz à ef­fet de serre d’ici à 2030 par rap­port au ni­veau de 1990. Le sec­teur rou­tier reste le plus sub­ven­tion­né avec 44 % des sou­tiens ͤQDQFLHUV JRXYHUQHPHQWDX[ VXUWRXW SRXU OH GLHVHO (Q )UDQFH LO D E«Q«ͤFL« de 750 mil­lions d’eu­ros de rem­bourVHPHQW ͤVFDO VXU OD FRQVRPPDWLRQ de die­sel en 2017, comme le cite le rap­port. Pour pal­lier ce­la, le gou­ver­ne­ment s’est en­ga­gé à sup­pri­mer la dif­fé­rence de taxa­tion entre die­sel et es­sence d’ici à 2021. L’ab­sence de taxe sur le ké­ro­sène re­pré­sente un manque à ga­gner pour l’État fran­çais de 3 mil­liards d’eu­ros. L’im­pact du trans­port aé­rien sur le cli­mat, le plus pol­luant des moyens de trans­port, a dou­blé en vingt ans et pour­rait tri­pler d’ici à 2050. La France oc­cupe ain­si l’avant-der­nière place en WHUPHV GH UHFHWWHV LVVXHV GH OD ͤVFDOL­té en­vi­ron­ne­men­tale en Eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.