La pre­mière éo­lienne flot­tante en France est lan­cée

Green Innovation - - Green | Innovations -

En ma­tière d’éner­gies ma­rines, la France, avec ses 11 mil­lions de ki­lo­mètres car­rés d’es­pace océa­nique en mé­tro­pole et dans les outre-mer, dis­pose d’un po­ten­tiel ex­cep­tion­nel. Pour­tant, pas une seule éo­lienne off­shore ne tourne en­core près de ses côtes.

Ce se­ra néan­moins chose faite avec la pre­mière éo­lienne flot­tante, bap­ti­sée Float­gen, qui a été inau­gu­rée en oc­tobre der­nier et qui se­ra tes­tée pen­dant deux ans en condi­tions réelles au large du Croi­sic (Loire-At­lan­tique), à 22 km du lit­to­ral, dans une zone où la pro­fon­deur de la mer est de 33 m et où les vagues peuvent at­teindre 16 m de hau­teur. D’une puis­sance de 2 MW, elle se­ra re­liée au con­tinent par un câble qui in­jec­te­ra l’élec­tri­ci­té pro­duite sur le ré­seau. L’avan­tage d’une ins­tal­la­tion flot­tante est qu’elle pro­fite de vents plus forts et plus constants – les tur­bines pro­duisent ain­si jus­qu’à 55 % du temps contre 40 % pour les mo­dèles fixes.

L’éo­lienne re­pose sur une fon­da­tion en bé­ton lé­ger en sus­pen­sion sur l’eau, ar­ri­mée au sol par un sys­tème d’an­crage. Ce socle sup­porte un mât de 60 m de hau­teur équi­pé d’un ro­tor de 80 m de dia­mètre. As­sem­blé dans le port de SaintNa­zaire, ce sys­tème flot­tant a été conçu par la start-up fran­çaise Ideol qui co­or­donne le pro­jet Float­gen, au­quel sont as­so­ciés Bouygues Tra­vaux pu­blics et l’École cen­trale de Nantes. Par ailleurs, quatre fermes pi­lotes d’éo­liennes flot­tantes d’une puis­sance de 24 MW, por­tées par EDF Éner­gies nou­velles, En­gie, Eol­fi et Qua­dran, doivent voir le jour d’ici à 2020 : trois en Mé­di­ter­ra­née et une dans l’At­lan­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.