26

Green Innovation - - Sommaire N° 23 - Texte : Hé­loïse Fla­mant • Illus­tra­tion : Na­sa

Fo­cus

De­ve­nues l'or noir du XXIe siècle, les terres rares dé­si­gnent un groupe de dix-sept mé­taux aux pro­prié­tés voi­sines com­pre­nant le scan­dium, l'yt­trium et les mé­taux de la fa­mille des lan­tha­nides. Ex­ploi­tées de­puis les an­nées 1940, leur uti­li­sa­tion est au­jourd'hui in­dis­pen­sable à la fa­bri­ca­tion des ob­jets high-tech (smart­phones, or­di­na­teurs…) et à la tran­si­tion éner­gé­tique (éo­lien, so­laire, vé­hi­cules élec­triques). Elles consti­tuent des ma­tières pre­mières stra­té­giques, alors même que 90 % de la pro­duc­tion mon­diale sont au­jourd'hui ex­traits en Chine. Or des cher­cheurs ja­po­nais au­raient ré­cem­ment dé­cou­vert dans les fonds ma­rins de l'océan Pa­ci­fique la plus grande ré­serve mon­diale de terres rares. Si­tuée dans une zone de 2 500 km2 près de l'île de Mi­na­mi­to­ri­shi­ma, à quelque 2 000 km au sud-est de To­kyo, cet im­mense gi­se­ment se­rait conte­nu dans des boues pré­le­vées à plus de 5 000 m de pro­fon­deur. Ex­ploi­tables « dans un fu­tur proche » se­lon les au­teurs de cette dé­cou­verte, ces nou­velles res­sources per­met­traient de cou­vrir plu­sieurs siècles de de­mande mon­diale tout en re­met­tant en cause la dé­pen­dance en­vers la Chine. Une si­tua­tion ex­trê­me­ment pro­fi­table au Ja­pon, dont l'in­dus­trie élec­tro­nique est un gros consom­ma­teur de terres rares, et qui, en 2010, avait dû cé­der face à la Chine lors d'une ba­taille di­plo­ma­tique entre les deux pays dans le cadre d'un dif­fé­rend ter­ri­to­rial ma­ri­time, la Chine me­na­çant alors le Ja­pon d'un em­bar­go sur ses li­vrai­sons de terres rares.

Illus­tra­tion ci-contre. Re­pré­sen­ta­tion par don­nées sa­tel­li­taires des fonds ma­rins en Asie du Sud-Est.

Green Innovation • N° 23 • Avril-Mai 2018

Green Innovation • N° 23 • Avril-Mai 2018

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.