LE PE­TIT PÈRE DES SLAVES DU SUD

Historia - - Bio Et Essai -

De sa You­go­sla­vie, du so­cia­lisme au­to­ges­tion­naire, du mou­ve­ment des non-ali­gnés dont il a pris la tête, il ne reste rien. Ce livre nous en­traîne dans un monde dis­pa­ru, ce monde dont l’union so­vié­tique était un des grands pôles d’at­trac­tion. L’ori­gi­na­li­té de Ti­to, éle­vé dans le culte de Sta­line, est d’avoir réus­si à échap­per à cette tu­telle et à s’éri­ger en puis­sance au­to­nome. Joze Pir­je­vec brosse le por­trait fouillé d’un chef cha­ris­ma­tique, au­to­ri­taire, re­tors, vi­veur, tan­tôt gé­né­reux, tan­tôt im­pi­toyable – un dic­ta­teur hu­main en quelque sorte. On ap­prend tout des luttes d’ap­pa­reil au sein du Par­ti, mais aus­si de la vie pri­vée flam­boyante du hé­ros – ses uni­formes, ses pa­lais, ses femmes. Ré­sis­ter à Sta­line est un ex­ploit, faire te­nir en­semble une fé­dé­ra­tion de na­tions qui as­pirent à l’in­dé­pen­dance, voire à l’as­ser­vis­se­ment de la na­tion voi­sine, en est un plus grand en­core. On dé­couvre ici que, tout au long de sa vie, aus­si bien comme lea­der com­mu­niste que comme chef d’état, Ti­to a dû lut­ter contre les ten­dances cen­tri­fuges qui l’ont em­por­té après sa mort. Avoir as­su­ré quatre dé­cen­nies de paix aux Bal­kans : tel est le legs de l’ou­vrier croate qui fut le ma­ré­chal-pré­sident d’un pays au­jourd’hui rayé de la carte. THIER­RY SAR­MANT Ti­to : une vie, de Joze Pir­je­vec (CNRS édi­tions, 696 p. 27 eu­ros). n

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.