DRÔLE DE GUERRE POUR SOL­DATS DE COU­LEUR

Historia - - Bd Et Jeunesse - LAURENT VIS­SIÈRE

Quand éclate la guerre en 1939, les Fran­çais font lar­ge­ment ap­pel aux troupes co­lo­niales pour ren­for­cer leur ar­mée. Et c’est ain­si qu’on en­rôle sous les dra­peaux Ad­di. Fils d’un chef in­fluent, ce jeune Sé­né­ga­lais a fait de bonnes études, parle par­fai­te­ment le fran­çais et se pré­pare à être or­don­né prêtre. Comme le note un Père blanc, en le voyant par­tir, « C’était cer­tai­ne­ment le plus pro­met­teur de nos élèves afri­cains, et c’était tout sauf un guer­rier ! » Si, en tant que ci­toyen fran­çais (car il a la ci­toyen­ne­té), il se montre fier d’al­ler dé­fendre la mère pa­trie, il ne tarde pas à su­bir le ra­cisme des sou­sof­fi­ciers, et bien­tôt ce­lui des Al­le­mands, qui n’hé­sitent pas à mas­sa­crer les pri­son­niers de cou­leur. Pa­ra­doxa­le­ment, c’est en rai­son de ce ra­cisme qu’il doit de ne pas par­tir en Al­le­magne après sa cap­ture. Hit­ler juge en ef­fet in­dé­si­rables sur le sol al­le­mand les pri­son­niers exo­tiques et pré­fère les in­ter­ner dans des camps éta­blis en France même. Ad­di ses ca­ma­rades noirs se re­trouvent à Lan­den­nec, où leur ar­ri­vée fait sen­sa­tion. Ad­di et ses com­pa­gnons d’in­for­tune, qui tra­vaillent au vil­lage, sym­pa­thisent très vite avec la po­pu­la­tion lo­cale – sur­tout des vieux, qui ont connu l’autre guerre, et des femmes, sen­sibles à leur sort. Comme cer­tains de leurs geô­liers sont d’ori­gine au­tri­chienne et pas vrai­ment na­zis, la dis­ci­pline n’est pas très stricte, et après la « drôle de guerre », c’est une drôle de vie quo­ti­dienne qui se met en place ! Se fon­dant sur des faits mé­con­nus mais au­then­tiques, Four­nier et Kris bâ­tissent une his­toire de ren­contres, d’ami­tiés et d’amours im­pro­bables que seuls les bou­le­ver­se­ments d’une guerre à l’échelle mon­diale peuvent rendre pos­sibles. Ils ont réus­si à évi­ter tous les écueils du po­li­ti­que­ment cor­rect, du ma­ni­chéisme et de la re­pen­tance co­lo­niale. Et leur ré­cit n’en est que plus beau.

Plus près de toi DE FOUR­NIER ET KRIS Du­puis, 66 p., 14,50 eu­ros

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.