L’im­pres­sion en­vo­lume, la ré­vo­lu­tion des SAV

Pour pro­lon­ger la vie d’un ob­jet, en­core faut-il dis­po­ser de pièces dé­ta­chées. Ou les im­pri­mer en 3D à la de­mande.

Hors-Série 01 net - - RÉPARER -

Votre em­bout de manche d’as­pi­ra­teur est cas­sé ? Plu­tôt que de mettre le tout à la benne, sa­chez qu’il existe des so­lu­tions d’im­pres­sion en trois di­men­sions, ca­pables de re­pro­duire des élé­ments en plas­tique sur me­sure. Pra­tique pour faire du­rer des équi­pe­ments pour les­quels le fa­bri­cant a ces­sé de pro­po­ser des pièces de re­change ! Quelques en­seignes dis­posent de pla­te­formes d’im­pres­sion 3D. Bou­lan­ger, par exemple, a ou­vert le site Hap­py3d ( bit.do/d3sht). Vous y trou­ve­rez un ca­ta­logue des­ti­né, no­tam­ment, à l’élec­tro­mé­na­ger et le high-tech. Les consom­ma­teurs peuvent y com­man­der la par­tie dont ils ont be­soin, fa­bri­quée à la de­mande sur plu­sieurs im­pri­mantes 3D. Mais cette offre ne concerne pour l’ins­tant que quelques marques. Fi­chier de mo­dé­li­sa­tion... Une autre op­tion consiste à uti­li­ser les ser­vices d’un spé­cia­liste de l’im­pres­sion 3D tel que Sculp­teo ( bit.do/d3sm6). À vous de four­nir le fi­chier de l’ob­jet à im­pri­mer. Pour ce­la, ten­tez votre chance sur le Web. Cer­tains sites, comme Stl­fin­der ( bit.do/d3stt), ré­fé­rencent des mo­dèles 3D. Avec un peu de chance, votre pièce y fi­gu­re­ra. Vous ne trou­vez pas votre bon­heur ? Pre­nez contact avec le fa­bri­cant de l’ap­pa­reil et de­man­dez­lui s’il a mis en place un ser­vice après-vente 3D. Si ce n’est pas le cas, il vous reste à mo­dé­li­ser la pièce dé­ta­chée. Un exer­cice qui im­pose une très bonne maî­trise des ou­tils 3D tels les lo­gi­ciels Blen­der ou Sket­chup ain­si qu’une par­faite prise de cotes de l’ob­jet à re­créer.

... à vos me­sures. Si vous pré­fé­rez confier toutes les étapes à un spé­cia­liste, sa­chez que des en­tre­prises pro­posent de re­créer le mo­dèle que vous leur faites par­ve­nir. C’est le cas du site Ran­nou3d ( bit.do/d3ssc) qui re­cons­ti­tue tout ob­jet (en plas­tique ou en mé­tal) après avoir éta­bli un de­vis gra­tuit. Quoi qu’il en soit, le SAV 3D est ap­pe­lé à se gé­né­ra­li­ser, les fa­bri­cants y voyant un bon moyen de ne pas s’en­com­brer de stocks. Mais si votre ap­pa­reil est trop âgé, ré­flé­chis­sez. Il risque alors de cé­der ra­pi­de­ment à un autre en­droit !

Pas d’im­pri­mante 3D chez vous ? Faites ap­pel à un pro­fes­sion­nel qui im­pri­me­ra l’ob­jet pour vous ou ren­dez­vous sur le site Hap­py3d pour y dé­ni­cher le mo­dèle de la pièce sou­hai­tée et la faire im­pri­mer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.