An­droid One, en­fin le même OS pour tous ?

Neuf uti­li­sa­teurs sur dix ne pour­ront sans doute ja­mais pro­fi­ter des fonc­tion­na­li­tés d’an­droid 9 sur leur té­lé­phone ac­tuel.

Hors-Série 01 net - - LOISIRS ANDROID/IOS -

La co­ha­bi­ta­tion de mul­tiples ver­sions d’an­droid fi­nit par nuire à la ré­pu­ta­tion de L’OS mo­bile de Google. Si les adeptes de l’ip­hone pestent par­fois contre les bugs de mises à jour d’ios, ga­geons que de nom­breux pos­ses­seurs d’an­droid­phones rê­ve­raient de su­bir ces pe­tits désa­gré­ments. À la place, ils sont condam­nés à re­gar­der pas­ser les ver­sions d’an­droid sans pou­voir en pro­fi­ter. Les ef­forts de Google pour im­po­ser l’image d’un en­vi­ron­ne­ment in­no­vant, en avance sur IOS par bien des as­pects, se heurte au mur de la réa­li­té : un an après sa sor­tie, An­droid 8 af­fiche des parts de mar­ché à peine équi­va­lentes à celles d’an­droid 5 lan­cé en 2014 ! Pour im­po­ser ses mises à jour au même rythme qu’apple, Google ne peut pas comp­ter sur la seule bonne vo­lon­té des fa­bri­cants de té­lé­phones, confron­tés aux coûts im­por­tants que re­pré­sente la mi­gra­tion vers un nou­veau noyau. Il faut y consa­crer du temps, des res­sources et des in­ves­tis­se­ments.

An­droid One, pour sé­duire construc­teurs et uti­li­sa­teurs

À tra­vers le pro­jet An­droid One, Google vise à im­po­ser une vi­sion “pure” de son sys­tème d’ex­ploi­ta­tion, propre à ga­ran­tir une ex­pé­rience op­ti­male à ses uti­li­sa­teurs : une in­ter­face nor­ma­li­sée, des per­for­mances op­ti­mi­sées, l’as­su­rance de dis­po­ser des der­nières mises à jour de sé­cu­ri­té. En choi­sis­sant de re­joindre le pro­gramme An­droid One, les construc­teurs de smart­phones perdent la pos­si­bi­li­té de pro­po­ser une in­ter­face mai­son qui les dif­fé­ren­cie de la concur­rence. En contre­par­tie, ils li­mitent les coûts de dé­ve­lop­pe­ment et pour­ront dé­ployer plus ra­pi­de­ment les nou­velles ver­sions d’an­droid. Des ar­gu­ments aux­quels ne sont pas in­sen­sibles cer­taines marques. Adeptes d’in­ter­faces proches d’an­droid Stock, No­kia et Mo­to­ro­la n’ont pas tar­dé à adop­ter An­droid One. D’autres construc­teurs leur ont em­boî­té le pas, à l’image de Xiao­mi sur son mo­dèle Mi A2. Une vé­ri­table ré­vo­lu­tion cultu­relle pour le fa­bri­cant chi­nois qui doit une bonne part de son suc­cès à son en­vi­ron­ne­ment MIUI lar­ge­ment ins­pi­ré d’ios.

An­droid Go pour les pe­tites confi­gu­ra­tions

Google mise éga­le­ment sur le pro­gramme An­droid Go. Il s’agit cette fois d’une ver­sion al­lé­gée de L’OS, com­pa­tible avec des té­lé­phones peu puis­sants. L’ob­jec­tif est aus­si simple qu’am­bi­tieux : équi­per le plus lar­ge­ment pos­sible les po­pu­la­tions moins ai­sées et of­frir l’ex­pé­rience An­droid sur des ap­pa­reils abor­dables. An­droid Go s’ac­com­pagne de ver­sions Lite de Gmail, Youtube et Maps, et même du cé­lèbre Fa­ce­book !

An­droid Go : un OS al­lé­gé et des ap­pli­ca­tions Lite adap­tées à tous les té­lé­phones, y com­pris les mo­dèles plus an­ciens ou peu puis­sants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.