Mer­cedes Classe E

Elle re­père son en­vi­ron­ne­ment !

Informations Entreprise - - CLUB PRIVÉ -

L’es­prit : Née W 124 il y a plus de trente ans, la Mer­cedes Classe E de la qua­trième gé­né­ra­tion avait, en dé­pit d’un re­sty­lage en 2009, du mal à ré­sis­ter à ses concur­rentes ger­ma­niques, Au­di A6 et BMW Sé­rie 5, sans par­ler de l’op­po­si­tion of­ferte par la prin­ci­pale de ses ri­vales fran­çaises, la Ci­troën DS5. La nou­velle Classe E en­tend bien re­mé­dier à cet état de fait, même si la sil­houette ne marque pas de ré­vo­lu­tion es­thé­tique, fi­dèle à la politique-mai­son du «chan­ge­ment dans la conti­nui­té» ! Elle offre un ca­rac­tère suf­fi­sam­ment af­fir­mé pour sé­duire une clien­tèle moins consen­suelle que la pré­cé­dente, tout en conser­vant l’es­sen­tiel de celle- ci, même si les op­tiques à double cercle sont main­te­nant re­grou­pées sous un même bloc. Sur les ver­sions «Clas­sic » et «Elégance», la tra­di­tion­nelle ca­landre rec­tan­gu­laire à trois la­melles per­dure, alors que la fi­ni­tion «Avant­garde», af­fi­chant une iden­ti­té plus spor­tive, adopte l’em­blème étoi­lée in­té­grée: ques­tion de goût …

Les ca­rac­té­ris­tiques : L’amé­na­ge­ment in­té­rieur, bien conçu, comme les équi­pe­ments li­vrés de sé­rie, sont pla­cés sous le signe de «l’In­tel­li­gent Drive», une somme s’aides à la conduite pré­vue pour équi­per la fu­ture Classe S. Ce dis­po­si­tif, qui in­clut une ca­mé­ra «3D» et dif­fé­rents cap­teurs, per­met de se si­tuer fa­ci­le­ment dans l’es­pace voué à la cir­cu­la­tion. Le reste de la do­ta­tion s’ap­puie sur les ABS, ESP, air­bags fron­taux, la­té­raux et de tête, cli­ma­ti­sa­tion se­mi-au­to­ma­tique bi-zone, ré­gu­la­teur de vi­tesse, com­mandes élec­triques de ré­glages en hau­teur et pro­fon­deur des sièges avant et des quatre vitres, or­di­na­teur de bord, vo­lant mul­ti­fonc­tions, etc …, mais le ca­ta­logue d’op­tions de­meure im­pres­sion­nant ! Les en­sembles mo­teurs/boîtes 6 et 8 cy­lindres sont à peu de chose prés iden­tiques à ceux de la pré­cé­dente ver­sion, mais re­çoivent tous un sys­tème «stop&start». Comme le nou­veau 4 cy­lindres «es­sence» 2 litres, of­fert en deux ver­sions de puis­sance (184 et 211 che­vaux), et les die­sel 200 CDi (136 che­vaux) et 220/250 CDi (170 et 204 che­vaux). Toutes ces mé­ca­niques re­çoivent une boîte à six rap­ports ou, sur de­mande, une boîte au­to­ma­tique à 7 vi­tesses dis­po­sant d’une com­mande par pa­lettes, en mode ma­nuel.

Notre avis : La puis­sance, trans­mise aux roues ar­rière, se­lon la tra­di­tion, ne re­bu­te­ra pas les ha­bi­tués de Mer­cedes, et sé­dui­ra ra­pi­de­ment les autres ! Même sur chaus­sée mouillée, le voi­ture reste im­per­tur­bable. Il faut dire que le contrôle de tra­jec­toire, ma­rié à un an­ti­pa­ti­nage ef­fi­cace et au ca­rac­tère ty­pé «sous-vi­reur» de l’au­to, la rend d’une neu­tra­li­té to­tale. Le frei­nage adap­ta­tif, em­prun­té à la Classe S, et une di­rec­tion as­ser­vie à la vi­tesse, confortent la sé­ré­ni­té du con­duc­teur, et les porte-à-faux ré­duits par­ti­cipent au bon équi­libre de la voi­ture, sans nuire à son re­mar­quable confort.

La gamme des prix : Le del­ta est im­por­tant entre la moins chère des Classe E (dis­po­nible en ber­line et break), avec un ta­rif qui dé­bute à 43 100 € pour une ber­line E200, et grimpe à plus de 130 000 €, s’agis­sant d’une mé­chante ver­sion 6.3 AMG. Le pre­mier mo­dèle tur­bo- die­sel (200 CDi) est ven­du 40 600 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.