Ren­contre avec Tho­mas Lo­din, ar­tiste nan­tais, pas­sion­né de surf et pho­to­graphe am­bas­sa­deur Ox­bow.

Infrarouge - - Saga -

Qui êtes-vous ?

J’ai 26 ans et je suis pho­to­graphe de surf. Ori­gi­naire de Nantes, j’ha­bite main­te­nant à Biar­ritz. Je me suis rap­pro­ché de mes deux pas­sions : le surf et la pho­to­gra­phie. J’ai tou­jours eu l’océan dans ma vie.

Quelle est votre re­la­tion avec Ox­bow ?

J’ai com­men­cé à col­la­bo­rer avec la marque il y a trois ans, pour ai­der à lui construire une nou­velle image. Dans ce cadre-là, je suis ame­né à suivre leurs am­bas­sa­deurs, qui sont tous des sur­feurs, et je réa­lise aus­si des photos de leurs col­lec­tions de vê­te­ments.

Avez-vous une anec­dote concer­nant une séance de surf « idéale » ?

J’en ai plu­sieurs, mais j’évo­que­rais celles liées aux voyages loin­tains qui ont été les plus fortes. Noo­sa, en Aus­tra­lie, avec ses sept vagues par­faites, je dois dire que c’est as­sez fou ! Les rou­leaux sont énormes, l’eau est trans­pa­rente. Les ces­sions au cou­cher de so­leil en Ca­li­for­nie sont tou­jours in­croyables, même si ça fait un peu cli­ché… Et la se­maine der­nière, nous sommes par­tis dans le sud de l’Es­pagne et on a sur­fé pen­dant trois jours sur des vagues gé­niales.

Quelle est l’idée de votre livre ?

Il re­trace mes trois der­nières an­nées de pho­to­gra­phies, de 2016 à au­jourd’hui. L’ou­vrage s’in­ti­tule Im­pres­sions et il re­pré­sente ma vi­sion du surf. 150 photos en 300 pages, le tout en trois to­na­li­tés dif­fé­rentes : bleu, blanc et rouge. Je sai­sis un dé­tail sur l’eau, je capte la grâce d’un sur­feur sur la vague… En fait, mes cli­chés sont un conden­sé d’art de vivre… un art tout court. Im­pres­sions aux édi­tions Ox­bow. 35 € (li­mi­té à 300 exem­plaires) ox­bow­shop.com tho­mas­lo­din.com

@tho­mas­lo­din

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.