QUELS PLA­CE­MENTS EN 2017?

Intérêts Privés - - Actualité -

Pour orien­ter ses pla­ce­ments en ce dé­but d’an­née, il faut re­gar­der les chan­ge­ments in­ter­ve­nus fin 2016. Le plus im­por­tant qui mo­di­fie la donne sur les mar­chés fi­nan­ciers est la re­mon­tée des taux longs aux États-Unis qui se pro­page un peu en Eu­rope. Elle a pro­vo­qué une nette hausse des ac­tions en dé­cembre (no­tam­ment celles des banques), des sommes im­por­tantes s’étant dés­in­ves­ties des obli­ga­tions dont la va­leur re­cule quand les taux montent. Mé­ca­ni­que­ment ce­la doit conti­nuer de jouer en fa­veur des fonds ac­tions, tan­dis que les fonds mixtes ou pro­fi­lés, lar­ge­ment obli­ga­taires, vont pâ­tir du contexte. L’or aus­si, en baisse, est à évi­ter. Pour les pla­ce­ments sûrs comme l’as­su­rance-vie, il est en­core trop tôt pour pro­fi­ter de la re­mon­tée des taux dans les fonds en eu­ros dont le ren­de­ment conti­nue­ra sa chute. D’au­tant plus que la Banque de France veille­ra à ce qu’il se rap­proche du ni­veau ac­tuel des taux longs, c’est-à-dire bien en des­sous de 2 % ! Quant au li­vret A, son taux res­te­ra à 0,75 % jus­qu’à juillet. Les autres li­vrets ban­caires fis­ca­li­sés ne pré­sentent guère plus d’in­té­rêt avec un ren­de­ment moyen de 0,36 % (en oc­tobre). Et les taux courts de­vraient res­ter bas au moins jus­qu’à fin 2017, la BCE main­te­nant ses taux di­rec­teurs proches de 0. Quant au PEL, son taux de 1 % pour les nou­veaux plans est dé­cou­ra­geant. Il n’y a guère que les SCPI (voir plus bas) pour pro­cu­rer en­core des ren­de­ments su­pé­rieurs à 4 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.