IM­MO­BI­LIER

Intérêts Privés - - SOMMAIRE -

Prix des lo­ge­ments : pour­suite de la hausse avec des taux de cré­dit très bas Sous lo­ca­tion

sanc­tion­née Loyers bien

en­ca­drés Fis­ca­li­té lo­ca­tive

vi­sée 2,3 kg de pu­bli­ci­té dans

les boîtes aux lettres chaque mois -5,1 % : baisse des

ventes de lo­ge­ments neufs au pre­mier tri­mestre 2018

Au dé­but de l’été, le mar­ché im­mo­bi­lier a tendance à ac­cé­lé­rer (on dé­mé­nage avant la ren­trée) et les prix sont plu­tôt orien­tés à la hausse. La nou­velle baisse des taux du cré­dit im­mo­bi­lier (tom­bés en moyenne à 1,43 % en juillet se­lon Cré­dit Lo­ge­ment/CSA), ne pou­vait qu’en­tre­te­nir la pour­suite du mou­ve­ment dans les villes où la de­mande reste forte. Se­lon la FNAIM, la hausse des prix sur un an (juin 2018) au ni­veau na­tio­nal est de +5,4 % pour les ap­par­te­ments et de +3,5 % pour les mai­sons. Les écarts sont mar­qués entre l’Ile-de France où la hausse est plus im­por­tante (+6,2 % pour les ap­par­te­ments à 5572 €/m2) € et la pro­vince (+4,5 % pour les ap­par­te­ments à 2676 €/ m2). En moyenne, en pro­vince, les mai­sons se vendent à 2001 €/m2 (+3,7 %) tan­dis qu’en Ile-de-France, le prix at­teint 3222 €/m2 (+3,2 %). Au ni­veau des villes, les hausses an­nuelles les plus fortes ont été consta­tées à Bor­deaux : +9,1 %, Pa­ris : +6 %, Lyon : +5,6 %, Nantes : +4,8 %. Le ré­seau Cen­tu­ry 21 a lui re­le­vé sur un an des hausses moyennes de 2,3 % au ni­veau na­tio­nal, 3,7 % à Pa­ris (9270 €/m2) et 3,9 % en Ile-de-France (hors Pa­ris) où le nombre de tran­sac­tions re­cule.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.