Par­ti­cu­liers em­ployeurs

Intérêts Privés - - ACTUALITÉ -

Fi­na­le­ment, les par­ti­cu­liers em­ployeurs qui font tra­vailler des sa­la­riés à leur do­mi­cile (heures de mé­nage, garde d’en­fants, etc) n’au­ront pas à pra­ti­quer le pré­lè­ve­ment à la source de l’im­pôt sur les ré­mu­né­ra­tions qu’ils leur versent en 2019, l’obli­ga­tion étant re­por­tée à jan­vier 2020. G. Dar­ma­nin, le mi­nistre des comptes pu­blics (Bud­get), a an­non­cé, dé­but juillet, cette sim­pli­fi­ca­tion bien­ve­nue, le sys­tème CESU (ou Pa­jem­ploi) n’étant pas prêt à faire les cal­culs et ver­se­ments à la place des par­ti­cu­liers (voir IP 766, p. 6). Du coup, les sa­la­riés à do­mi­cile de­vront ré­gu­la­ri­ser fin 2020 l’im­pôt élu­dé en 2019 (s’il ex­cède 300 €). Mais, 3 sur 4, sont non im­po­sables…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.