En selle avec Her­mès

Intramuros - - NEWS -

De­puis 1837, la mai­son Her­mès har­nache et ha­bille le che­val. Son sa­voir- faire sel­lier, elle le met au ser­vice des plus grands cham­pions d’équi­ta­tion comme Si­mon De­leste ou Ro­main Du­guet, vain­queur du Grand Prix du Saut Her­mès en 2015 avec la selle “Ca­vale” qui rap­pelle la selle “Stein­kraus” avec la­quelle Pierre Jon­quères d’Orio­la ga­gnait les Jeux Olym­piques d’Hel­sin­ki en 1952. Les sports équestres tendent tou­jours vers plus de per­fec­tion et Her­mès a choi­si de s’as­so­cier l’ex­per­tise de ca­va­liers de haut ni­veau mais aus­si de vé­té­ri­naires équins, d’in­gé­nieurs et de ses maîtres- sel­liers pour amé­lio­rer la per­for­mance de ses selles. Siège plus ou moins creux, lar­geur d’en­four­chure va­riable, avec ou sans join­ture, le cuir se tra­vaille pour des pres­ta­tions sur- me­sure, réa­li­sées au cin­quième étage du 24 fau­bourg Saint- Ho­no­ré, made in Pa­ris. À rai­son de 25 heures de tra­vail par selle, c’est plus de 400 selles par an cou­sues à la main au point sel­lier qui sont pro­duites au fau­bourg pour le monde en­tier. Pour adap­ter la selle à sa mon­ture, un ou­til, l’Equis­can , trans­met à l’ate­lier 90 points de me­sure du dos du che­val. Nu­mé­ro­tée et consi­gnée dans un re­gistre, de­puis l’époque où Thier­ry Her­mès s’ins­tal­lait comme har­na­cheur sel­lier, chaque selle est unique, qu’elle qu’en soit l’usage : dres­sage, obs­tacle, cross. Her­mès se­ra le sel­lier of­fi­ciel de l’équipe bré­si­lienne de saut d’obs­tacle pour les Jeux Olym­pique de Rio.

La selle de cross par Her­mès.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.