La fi­liale Arep de la Sncf ouvre le De­si­gn Lab

Intramuros - - NEWS -

Ou­vrir les ho­ri­zons, croi­ser les idées, c'est la mis­sion que s'est don­né l'Arep De­si­gn Lab, nou­velle en­ti­té de SNCF Gares et Connexions et de sa fi­liale Arep. Pour ce faire, l'Arep de­si­gn lab s'est oc­troyé un lieu : le rezde- chaus­sée de l'agence, ins­tal­lée dans les an­ciens bâ­ti­ments du construc­teur au­to­mo­bile Pan­hard Le­vas­sor, plus pré­ci­sé­ment dans les an­ciens “Ate­liers des Ex­pé­ri­men­ta­tions”, un De­si­gn Lab avant l'heure. Fab lab, ma­thé­riau­thèque, mé­dia­thèque, es­paces d'échange, pla­teaux de tra­vail … Il s'y s'or­ga­nise des ren­dez- vous par­ti­ci­pa­tifs entre ex­perts et des par­te­na­riats entre de­si­gners, gra­phistes, ar­chi­tectes, cher­cheurs et in­gé­nieurs. “La pre­mière gare a été conçue en 1837, à l'époque des ma­chines à va­peur ; les exi­gences ther­miques de­puis ont chan­gé. Le smart­phone a chan­gé la per­cep­tion de l'es­pace, les fa­çons de voya­ger ont chan­gé. Au­jourd'hui, gé­rer les flux des dix mil­lions de voya­geurs quo­ti­diens est un vé­ri­table challenge. Il ne s'agit pas sim­ple­ment de gé­rer des masses mais les in­di­vi­dus qui consti­tuent ces masses”. À la tête du De­si­gn Lab, Etienne Tri­caud et Isa­belle Le Saux ont ini­tié les 650 col­la­bo­ra­teurs de l'Arep au de­si­gn thin­king à l'an­glaise. Trans­for­mer, ré­no­ver, dé­ve­lop­per... des en­jeux avec des dé­lais à la fois ul­tra courts et à très long terme. Il s'agit de pré­pa­rer les gares de de­main. Les mé­tiers de l'amé­na­ge­ment de l'es­pace de l'Arep doivent s'en­ri­chir du de­si­gn thin­king à l'an­glaise, s'en­ri­chir de mul­tiples par­te­na­riats – avec des so­cio­logues, psy­cho­logues, er­go­nomes – pour ré­flé­chir à l'amé­na­ge­ment de l'es­pace. Une équipe de de­si­gners, in­gé­nieurs, gra­phistes sont in­vi­tés à croi­ser leur ap­proche sur un prin­cipe d'ou­ver­ture et de col­la­bo­ra­tion, en prise avec l'époque et l'en­vi­ron­ne­ment. Le confort en gare fait re­mon­ter les pro­blé­ma­tiques de la lu­mière, des tex­tures, de la tem­pé­ra­ture et du confort res­sen­tis. Les par­cours en gare s'in­ter­rogent sur com­ment di­men­sion­ner les es­paces. Des par­te­na­riats ont été en­ga­gés avec les écoles, Ca­mon­do sur la gare Saint- La­zare, l'Ens­ci sur les thé­ma­tiques “gare vir­tuelle”, “train du fu­tur” ou “confort glo­bal du voya­geur”, l'Esadse sur la ré­ha­bi­li­ta­tion de la gare Car­not et la créa­tion de la troi­sième ligne de tram­way de Saint- Etienne. Parce que l'es­pace choi­si n'a rien à voir avec l'es­pace im­po­sé. Et les start- up ne sont pas en reste : Af­fluences et ses bea­cons ont été ap­pe­lés à la res­cousse pour me­su­rer les temps d'at­tente dans les queues et les par­cours des voya­geurs. Une contri­bu­tion au pôle Flux et Mo­bi­li­té de l'Arep pour qui les lit­tle da­ta ont leur im­por­tance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.