L’ ÉCOLE BLEUE DANS LES NUAGES

THE ECOLE BLEUE IN THE CLOUDS

Intramuros - - ECOLE -

Acom­men­cer par le Ra­do Star Prize France, rem­por­té par Elo­die Ram­paz­zo et son bu­reau d’ap­point “No­made”, dé­ve­lop­pé pour son di­plôme, ex­po­sé et ré­com­pen­sé sur Now ! Le Off aux Docks- Ci­té de la Mode et du De­si­gn, pen­dant la Pa­ris De­si­gn Week. Struc­ture per­son­na­li­sable à par­tir de mo­dules bois ou acier, éta­gère ou ta­blette, elle per­met de cons­truire un es­pace à soi. Autre suc­cès, le deuxième Prix Emile Her­mès rem­por­té par Vic­to­ria Gra­ve­lier avec son pro­jet de jeu de construc­tion “Ta­lu”. Com­po­sé de vingt- huit mo­dules en mousse haute den­si­té re­cou­verts de feu­trine, “Ta­lu” pro­pose de re­pen­ser le jeu à la hau­teur de sa di­men­sion créa­tive. En­fin, le stu­dio Quet­zal, for­mé par trois di­plô­més de l’école – Ben­ja­min Li­na, Louise Nae­ge­len et Adrien Ga­det – rem­portent le Grand Prix du ju­ry Van Cleef & Ar­pels à la De­si­gn Pa­rade Tou­lon avec leur “Im­mer­sed Of­fice”, une bi­blio­thèque en coque de ba­teau se par­ta­geant entre es­pace de créa­tion et es­pace de do­cu­men­ta­tion. Ces prix ap­portent une vi­si­bi­li­té op­por­tune à l’Ecole Bleue et se ré­vèlent un moyen de com­mu­ni­quer, in­dis­pen­sable pour cap­ter l’étu­diant( e) – l’école compte 80% de filles. Créée en 1994 par Jean- Ma­rie Le­mesle et Bé­né­dicte Maître avec une équipe rap­pro­chée et seule­ment huit étu­diants, l’Ecole Bleue en compte au­jourd’hui trois cents. “Ce n’est pas une grosse école mais une grande école”, s’amuse à dire Jean- Ma­rie Le­mesle. Il y a vingt- deux ans, il y avait Ca­mon­do, Pen­nin­ghen et l’Aca­dé­mie Char­pen­tier. Au­jourd’hui, on compte trois écoles pri­vées à Rennes ! L‘ en­sei­gne­ment est en­tré dans une autre di­men­sion”. Avec 25 à 30 heures de cours par se­maine, ou­verte 7/ 7 jours et 24h/ 24, l’Ecole Bleue as­sure dans ses lo­caux de la rue de Cha­ronne et an­nexes voi­sines, une triple for­ma­tion en ar­chi­tec­ture in­té­rieure, de­si­gn pro­duit et de­si­gn gra­phique. De­si­gn glo­bal et plu­ri­dis­ci­pli­na­ri­té sont de mise. L’école Bleue se po­si­tionne à la fois sur le ter­rain et dans une dé­marche pros­pec­tive et sur­tout veut se dé­ve­lop­per avec in­tel­li­gence. L’es­prit d’en­tre­prise y est culti­vé, main­te­nu par une forte pré­sence des an­ciens, ca­pables de conseiller sur un pre­mier contrat ou une pre­mière fac­tu­ra­tion. L’équipe pé­da­go­gique a su cons­truire un en­sei­gne­ment libre où les élèves sont res­pon­sa­bi­li­sés et au­to­nomes. “Tous les in­ter­ve­nants exercent leur mé­tier à cô­té de leur en­sei­gne­ment, ce qui en fait de po­ten­tiels em­ployeurs et donne à l’école une ou­ver­ture sur des clients concrets ”, ex­plique Jean­Ma­rie Le­mesle. Nous pré­voyons de dé­mé­na­ger en 2018, ce qui per­met­trait à l’école de dou­bler sa su­per­fi­cie – pas­sant de 1 400 m2 à 3 000 m2 – et de créer deux nou­velles fi­lières : scé­no­gra­phie cul­tu­relle & scé­no­gra­phie com­mer­ciale et concep­teur lu­mière éclai­ra­giste. Pour­quoi Bleue ? “Bleu, c’est une cou­leur po­si­tive pour les dé­bu­tants. Une cou­leur d’ave­nir pour pro­vo­quer l’en­thou­siasme, mo­ti­ver la pas­sion et anéan­tir la pa­resse”.

Le jeu de construc­tion “Ta­lu”, de­si­gn Vic­to­ria Gra­ve­lier. Deuxième Prix Emile Her­mès

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.