CHIANG MAI VALORISER L’AR­TI­SA­NAT PAR LE DE­SI­GN

CHIANG MAI ENHANCING THAI ARTS& CRAFTS THROUGH DE­SI­GN

Intramuros - - FOCUS CUISINE - Chan­tal Ha­maide

La deuxième Chiang Mai De­si­gn Week confirme une po­li­tique gou­ver­ne­men­tale qui vise à la trans­for­ma­tion de l’ar­ti­sa­nat, un sec­teur de l’éco­no­mie thaï­lan­daise en dif­fi­cul­té, par le de­si­gn et l’in­no­va­tion.

Au centre des ma­ni­fes­ta­tions, ex­po­si­tions et confé­rences, le Thaï­land Crea­tive and De­si­gn Cen­ter ( TCDC) – fon­dé en 1999 au mo­ment où l’Asie tra­verse une crise fi­nan­cière – est conçu comme un ou­til de dé­ve­lop­pe­ment. Le de­si­gn est ici consi­dé­ré comme un le­vier pour rap­pro­cher l’ar­ti­sa­nat ru­ral d’une nou­velle gé­né­ra­tion de créa­tifs et de jeunes en­tre­pre­neurs, sou­vent for­més dans les écoles eu­ro­péennes. “Ce fes­ti­val se po­si­tionne à mi- che­min entre cul­ture et bu­si­ness, sou­ligne In­tha­phan Bua­keow, di­rec­teur du TCDC. Notre mis­sion est de pro­pa­ger le De­si­gn Thin­king et de sou­te­nir le dé­ve­lop­pe­ment du de­si­gn en Thaï­lande”. Sur le thème “New Ori­gi­nals”, les pré­sen­ta­tions du TCDC of­fraient un es­pace de dia­logue et de ren­contre entre les pays comme avec les ex­po­si­tions “Trans­fert( s)” et “Ce­le­bra­ting Life of Eder­ly People”, la pre­mière or­ga­ni­sée par l’Institut Fran­çais et l’Am­bas­sade de France à Bang­kok, la se­conde par les Beaux- Arts de Chiang Mai et l’uni­ver­si­té Al­var Aal­to d’Hel­sin­ki. “C’est au TCDC, ins­tal­lé de­puis quatre ans à Chiang Mai, que Ma­te­rial Connexion ( onze succursales dans le monde, sauf en France) a choi­si d’ins­tal­ler un es­pace de consul­ta­tion avec une base de don­nées de 7500 ma­té­riaux. Nous sen­si­bi­li­sons dé­jà un large pu­blic, nous sommes dans un pro­ces­sus lent, nous sou­hai­tons in­tro­duire la tech­no­lo­gie et l’in­no­va­tion dans le pro­jet ar­ti­sa­nal à par­tir de res­sources lo­cales comme le ca­ou­tchouc et les bio­plas­tiques. C’est une vo­lon­té po­li­tique”, pré­cise Im­ha­thai Kun­ji­na, chef de pro­jet au TCDC. Dans le cadre de ces ma­ni­fes­ta­tions, l’initiative de Ch­loé Braun­stein, com­mis­saire en col­la­bo­ra­tion avec Sam Ba­ron, di­rec­teur ar­tis­tique de Fa­bri­ca, trou­vait une ré­ponse exemplaire, en ac­cord avec les en­jeux vi­sés par la Chiang Mai De­si­gn Week. L’ex­po­si­tion “Trans­fert( s)” réunis­sait dix- huit pro­jets réa­li­sés en col­la­bo­ra­tion avec les ar­ti­sans dans quatre ma­té­riaux : le bam­bou, la cé­ra­mique, la laque et le tex­tile. Ce work­shop réunis­sait les de­si­gners du stu­dio Nocc ( Juan Pa­blo Na­ran­jo et Jean Chris­tophe Orth­lieb) et Char­lotte Juillard pour la France ; le stu­dio Thinkk ( De­cha Ar­ch­ja­na­nun et Ploy­pan Thee­ra­chai) et Rush Plean­suk pour

la Thaï­lande. “Nous avons ins­tal­lé un dia­logue dans un ef­fort com­mun pour créer une col­lec­tion en­semble, en rap­pro­chant la ré­flexion, le de­si­gn et la pro­duc­tion, en fa­çon­nant un lan­gage com­mun ba­sé sur les ex­per­tises de cha­cun”, sou­ligne Ch­loé Braun­stein. Après avoir sé­lec­tion­né les ar­ti­sans dans ces quatre dis­ci­plines, les de­si­gners sont ren­trés en im­mer­sion pen­dant deux se­maines pour confron­ter leurs concepts à l’ex­cel­lence de chaque ar­ti­san, en évi­tant les sté­réo­types. Ces che­vau­che­ments cultu­rels ont per­mis de re­dé­fi­nir une es­thé­tique com­mune ap­pli­quée à de nou­velles fonc­tion­na­li­tés. Un ré­sul­tat par­ta­gé avec le pu­blic de la Chiang Mai De­si­gn Week, ex­po­sé à l’Al­liance Fran­çaise de Bang­kok en fé­vrier, et à la Ga­le­rie Sen­tou à Pa­ris au prin­temps pro­chain. L’édi­teur Pierre Ro­ma­net en­vi­sage en ef­fet de com­mer­cia­li­ser cer­taines pièces de “Trans­fert( s)” sur le mar­ché fran­çais. Une autre ex­pé­rience me­née par Sarng­san No Soon­torn, pro­fes­seur à l’Ens­ci- Les Ate­liers à Pa­ris, re­vi­si­tait des tech­niques an­ces­trales pour réa­li­ser des équi­pe­ments de phy­sio­thé­ra­pie en col­la­bo­ra­tion avec l’hô­pi­tal de Chiang Mai. “Mai Kam”, l’un des pro­jets ré­ali- sés par Sacha Pa­rent et Hen­ri Fra­chon, est une bé­quille en bam­bou et ro­tin de deux cents grammes ; elle ré­pond à des dé­lais de fa­bri­ca­tion très courts pour un coût très mo­deste. Dans le cadre du pro­jet “Here and there”, le stu­dio Pan­tang ( Arthur Vergne, Pat­cha­ra­da In­plang, Su­vitch­pong Asa­na­chin­ta et Wi­sa­rut Po­tik­lang) a ima­gi­né une struc­ture pa­ra­sis­mique très in­no­vante consti­tuée de joints adap­tables à toutes les tailles de bam­bou qui per­met de pro­je­ter des construc­tions et des écha­fau­dages dans les meilleures condi­tions et à bas prix. Autre dé­mons­tra­tion dans l’échange de col­la­bo­ra­tion entre les Pays- Bas et la Thaï­lande avec l’ex­po­si­tion “Here and there”, com­mis­saire Bo­ra Hong, l’ate­lier NL, ins­pi­ré par le res­pect et la ri­chesse des tech­niques ar­ti­sa­nales de Chiang Mai, a confié à dif­fé­rents ar­ti­sans, la ré­in­ter­pré­ta­tion d’un vase conçu et réa­li­sé en Hol­lande. Cha­cun ra­conte alors une his­toire dif­fé­rente, à par­tir de son ou­til et de sa cul­ture. Ces ex­pé­riences re­placent l’hu­main au coeur du pro­jet ; elles ex­plorent la re­la­tion entre pas­sé et pré­sent et sen­si­bi­lisent le pu­blic à la va­leur des ob­jets or­di­naires. Ces confron­ta­tions or­ga­ni­sées par la Chiang Mai De­si­gn Week ont per­mis d’of­frir une re­lec­ture sen­sible du dia­logue à pré­ser­ver entre le ru­ral et l’ur­bain, entre l’ar­ti­san et le de­si­gner, une initiative en fa­veur du main­tien et du dé­ve­lop­pe­ment de l’éco­no­mie d’une ré­gion et d’un pays.

Une ma­nu­fac­ture en plein air d’om­brelles, réa­li­sées à par­tir de bam­bou pour la struc­ture et de l’arbre “Po­sa” pour la fa­bri­ca­tion du pa­pier.

L’ex­po­si­tion “Trans­fert( s)” à l’initiative de Ch­loé Braun­stein, com­mis­saire des re­cherches sur quatre ma­té­riaux : le bam­bou, la cé­ra­mique, le tex­tile, la laque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.