Sté­phane Rous­seau, DSI d’eif­fage : « ap­por­ter le di­gi­tal aux gestes sé­cu­laires du BTP »

IT for Business - - SOMMAIRE - FRAN­ÇOIS JEANNE

Il a com­men­cé sa car­rière sur le « chan­tier du siècle », ce­lui d’eu­ro­tun­nel. Sa pas­sion pour les mé­tiers de la construc­tion est res­tée in­tacte et au­jourd’hui, comme DSI d’un grand ac­teur fran­çais du sec­teur, c’est le chan­tier de la di­gi­ta­li­sa­tion qui le mo­tive.

Homme de tem­pé­ra­ment, Sté­phane Rous­seau ? Cer­tai­ne­ment. Se mettre à cou­rir après 45 ans, jus­qu’à fi­nir des ma­ra­thons, pour ne pas pas­ser à cô­té d’un beau chal­lenge, n’est pas ba­nal ! Comme l’a été, dès le dé­but de sa car­rière de jeune in­gé­nieur sor­ti de L’ISEN, sa dé­ci­sion de par­tir de son Nord na­tal pour s’exi­ler à Londres. « À une époque où il n’y avait pas en­core Eras­mus, le chal­lenge était in­té­res­sant. Il m’a per­mis de dé­cou­vrir l’am­biance d’une start-up qui fai­sait dans la té­lé­vi­sion numérique, mais aus­si une ville et une langue. J’ai eu en­vie d’y res­ter, et j’ai eu l’op­por­tu­ni­té de réa­li­ser mon VSNE* chez Eu­ro­tun­nel, de l’autre cô­té du Chan­nel », ex­plique notre homme. Pour une pre­mière ap­proche du BTP, le voi­là ser­vi : c’est le plus grand chan­tier du siècle et même sur le plan in­for­ma­tique, d’ex­ploi­ta­tion sur Ca­lais, Sté­phane Rous­seau hé­site : quit­ter Londres, vrai­ment ? La ré­ponse se­ra po­si­tive pour une en­tre­prise où L’IT est au centre du jeu. Ce se­ra chez HP où il de­vient res­pon­sable d’une équipe d’une ving­taine d’in­gé­nieurs, voyage beau­coup, amé­liore en­core sa pra­tique de l’an­glais et ap­pré­cie les pro­jets mul­ti­cul­tu­rels. « À la fin, il m’a tout de même fal­lu choi­sir entre une car­rière d’ex­pert et celle de ma­na­ger », jus­ti­fie notre in­ter­lo­cu­teur.

Et jus­te­ment Eu­ro­via, fi­liale Tra­vaux Pu­blics du Groupe Vin­ci, vient le cher­cher pour de­ve­nir le DSI d’une di­rec­tion d’en­vi­ron 90 per­sonnes. « J’avais 35 ans et mon en­vie de tra­vailler dans ce sec­teur a re­joint leur stra­té­gie RH d’in­ves­tis­se­ment sur le long terme pour les fonc­tions de ma­na­ge­ment », ajoute Sté­phane Rous­seau. Les an­nées nnées 2003-2010 sont pas­sion­nantes antes à vivre pour le nou­veau CIO, IO, avec un ren­for­ce­ment de la place du numérique dans des mé­tiers tra­di­tion­nel­le­ment nt ma­nuels. « Nous avons connu nnu alors la dé­ma­té­ria­li­sa­tion des rap­ports de chan­tiers, l’ar­ri­vée de la mo­bi­li­té sous s toutes ses formes et le dé­but ut de la di­gi­ta­li­sa­tion de nom­breux eux pro­ces­sus mé­tier », dé­crit notre homme. Il re­prend en­suite e la DSI de Vin­ci Au­to­routes es (200 col­la­bo­ra­teurs) et mène des pro­jets qui mixent ent sys­tèmes d’in­for­ma­tion, élec­tro­tech­nique ou en­core gé­nie ci­vil. C’est fi­na­le­ment chez Eif­fage qu’il s’ins­talle comme Group CIO en 2014. « Je suis di­rec­teur d’une so­cié­té du groupe, avec certes un mar­ché cap­tif, mais des res­pon­sa­bi­li­tés fi­nan­cières, RH… C’est im­por­tant dans une or­ga­ni­sa­tion qui va­lo­rise les en­tre­pre­neurs », sou­ligne-t-il. Mais c’est bien sûr comme ap­por­teur de so­lu­tions qu’il sou­haite im­po­ser sa marque et à ce titre, la trans­for­ma­tion numérique en cours dans son sec­teur le pas­sionne. « Nous avons long­temps pen­sé que la di­men­sion ma­nuelle sé­cu­laire de nos mé­tiers les pro­té­ge­raient de toute dis­rup­tion. Ce n’est plus aus­si cer­tain, à l’heure où des pu­re­players du di­gi­tal s’in­vitent comme in­ter­mé­diaires entre nous et nos clients his­to­riques. Et puis comment em­pê­cher qu’en li­sant l’ex­pres­sion “smart buil­ding”, le pu­blic pense que l’in­tel­li­gence est du cô­té des ac­teurs du numérique »? La ré­ponse est toute trou­vée : « il faut faire le che­min in­verse et ins­crire nos en­tre­prises dans leur éco­sys­tème di­gi­tal en as­su­mant notre lea­der­ship dans ce lien qui va se créer entre le di­gi­tal et le phy­sique. Ce se­ra évi­dem­ment un gros en­jeu en termes d’in­no­va­tion », conclut-il.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.