Groupe SSE, une mi­gra­tion en forme de course contre la montre

Pierre-an­toine Zuf­fe­rey, CFO, Groupe SSE

IT for Business - - L’ENQUÊTE -

C’est à l’oc­ca­sion du ra­chat de deux en­tre­prises en Al­le­magne que Groupe SSE, spé­cia­liste suisse des ex­plo­sifs ci­vils (600 per­sonnes im­plan­tées dans une di­zaine de pays, dont 40% en Al­le­magne), a dé­ci­dé de chan­ger D’ERP. « En l’ oc­cur­rence, ces deux en­ti­tés, qui de­vaient fu­sion­ner à terme, étaient équi­pée s des ap du fait de leur ap­par­te­nance pré­cé­dente à un grand groupe. Par ailleurs, nous avions une autre fi­liale dans le pays qui, elle, n’ avait pas en­co­red’ erp Avant de fa­bri­quer des feux d’ar­ti­fice, la So­cié­té Suisse des Ex­plo­sifs a d’abord été créée, dès 1894, pour pro­duire les ex­plo­sifs né­ces­saires à la construc­tion du tun­nel Sim­plon dans les Alpes.

en­place », ex­plique le CFO Pierre-an­toine Zuf­fe­rey. Les dé­lais étaient très courts, compte te­nu des ob­jec­tifs d’or­ga­ni­sa­tion, mais aus­si pour évi­ter d’avoir à payer trop long­temps des li­cences SAP de­ve­nues in­utiles. Le choix de SSE se porte ra­pi­de­ment sur L’ERP M3 d’in­for, bien adap­té à leurs be­soins lo­gis­tiques. «Faute de temps, nous avons pri­sla­ver­sio­non-pre­mise, re­pous­sant à plus tard une éven­tuelle bas­cule dans le­cloud », pré­cise le CFO. En à peine huit mois en ef­fet, la tran­si­tion se fait, cou­rant 2017. «Il a été plus fa­cile de mi­grer, en nous ap­puyant no­tam­ment sur les conseils de l’ édi­teur pour ti­rer par­ti des ou­tils et pro­ces­sus dé­jà en place dans le pré­cé­den­terp, que de faire une pre­mière installation dans la troi­sième so­cié­té où dans la troi­sième so ci étéo il n’ y avait pas d’ ex­pé­rience préa­la­bled’unerp », conti­nue le CFO. En 2018, Groupe SSE s’ac­corde en tous cas une pause avant de re­par­tir, peut-être en 2019, dans un pro­jet de gé­né­ra­li­sa­tion de M 3 dans toute l’en­tre­prise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.