Un bi­lan conti­nu pour un meilleur pi­lo­tage

IT for Business - - LES GENS -

Les en­tre­prises ont sans conteste, pour une ma­jeure par­tie d’entre elles, fran­chi de belles étapes en termes d’adop­tion du di­gi­tal ces cinq der­nières an­nées. CDO Al­liance les a in­ter­ro­gées (CEO, CDO, CFO) avec Bea­ring­point, sous un for­mat mixte qua­li­ta­tif et quan­ti­ta­tif, sur les in­di­ca­teurs qu’elles suivent au ni­veau Co­mex en re­la­tion avec le di­gi­tal. Les ré­sul­tats sont pu­bliés dans un livre blanc com­mun. Deux tiers du pa­nel a ré­pon­du avoir dé­ployé des ta­bleaux de bord de sui­vi de leur trans­for­ma­tion di­gi­tale au ni­veau di­rec­tion gé­né­rale. Les quatre ob­jec­tifs ma­jeurs en sont le sui­vi fin de la contri­bu­tion du di­gi­tal à la réa­li­sa­tion du plan stra­té­gique (deux tiers des ré­pon­dants) ; le pi­lo­tage et l’op­ti­mi­sa­tion du por­te­feuille de pro­jets di­gi­taux (la moi­tié) ; la me­sure du de­gré de ma­tu­ri­té di­gi­tale, com­pa­ré no­tam­ment avec ce­lui de la concur­rence di­recte et des pairs (41%) ; la com­mu­ni­ca­tion au­près des mar­chés fi­nan­ciers sur les in­ves­tis­se­ments dans la trans­for­ma­tion di­gi­tale (41%). Clai­re­ment, l’en­tre­prise est au­jourd’hui éva­luée par les consom­ma­teurs, usa­gers, clients, mar­chés, mais aus­si par ses sa­la­riés et par­te­naires, sur son vo­lon­ta­risme en la ma­tière. Le di­gi­tal est un must have, non pas un ef­fet de mode.

Jean-paul Amo­ros, pré­sident de CDO Al­liance

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.