Saa­gie sim­pli­fie la va­lo­ri­sa­tion des don­nées

Pla­te­forme ag­nos­tique cou­vrant tout le cycle de vie des don­nées, Saa­gie sim­pli­fie le Big Da­ta, dope les don­nées à l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, tout en les lais­sant dans les mains des mé­tiers.

IT for Business - - SOMMAIRE -

Saa­gie est une pla­te­forme Big Da­ta as a Ser­vice, in­té­grant les tech­no­lo­gies open source et pro­prié­taires les plus per­ti­nentes du mar­ché, aus­si bien dans le do­maine du Big Da­ta (da­ta­lake, trai­te­ment des don­nées, ex­trac­tion, ana­lyse…) que dans ce­lui de L’IA. Ain­si, la start-up pro­pose une so­lu­tion ag­nos­tique, prête à l’em­ploi, dé­cli­nable aus­si bien dans le cloud qu’en pre­mise, or­ches­trant une très large pa­lette des so­lu­tions de l’éco­sys­tème big da­ta. For­te­ment sé­cu­ri­sée, la pla­te­forme traite la don­née de bout en bout, telle une « ligne d’as­sem­blage de pro­jets big da­ta » : sto­cker, trai­ter, ana­ly­ser, ex­po­ser la don­née de l’en­tre­prise aux uti­li­sa­teurs, et dé­ployer l’en­semble très ra­pi­de­ment. En outre, elle sim­pli­fie la mise en oeuvre d’ap­pli­ca­tions in­no­vantes ba­sées sur L’IA, in­dus­tria­lise la mise en pro­duc­tion des tra­vaux de bu­si­ness in­tel­li­gence et de da­ta science, grâce à un en­vi­ron­ne­ment de tra­vail in­té­gré. Elle per­met en­fin de gou­ver­ner le lac de don­nées, contrô­ler son usage et conci­lier sé­cu­ri­té des pro­ces­sus IT et agi­li­té des mé­tiers. Le mo­dule de gou­ver­nance de don­nées, sim­pli­fiant la mise en confor­mi­té avec le RGPD, iden­ti­fie les don­nées per­son­nelles et les ano­ny­mise, et trace les dif­fé­rents trai­te­ments ap­pli­qués aux don­nées. Ain­si, « Saa­gie masque la com­plexi­té des tech­no­lo­gies pour tra­vailler sur l’usage : au­to­ma­ti­sa­tion des pro­ces­sus mé­tiers, par­cours et ex­pé­rience client, dé­tec­tion des risques et fraudes, confor­mi­té ré­gle­men­taire, etc. », ex­plique Jé­rôme Tré­dan, son di­rec­teur gé­né­ral. Pour al­ler en­core plus vite, la so­cié­té pro­pose des ap­pli­ca­tions pré­fa­bri­quées em­bar­quant briques et al­go­rithmes, cor­res­pon­dant à un be­soin mé­tier spé­ci­fique.

Start-up à très forte crois­sance (+300% sur les deux der­nières an­nées) créée en 2013, Saa­gie se met au ser­vice de tous les mé­tiers et des dé­ci­deurs (CEO, CTO, CIO) afin d’ac­cé­lé­rer leur trans­for­ma­tion nu­mé­rique. Lors­qu’ar­naud Mul­ler com­mence cette aven­ture, c’est avec l’idée de conseiller les en­tre­prises pour bien uti­li­ser le Big Da­ta et les ai­der à mettre en place des pro­jets in­no­vants de Bu­si­ness In­tel­li­gence. Au fil du temps, il réa­lise que ses clients sont de­man­deurs d’in­fra­struc­tures et d’ou­tils fa­ci­li­tant la mise en oeuvre concrète de leurs pro­jets. En 2015, Crea­tive Da­ta de­vient Saa­gie et la pre­mière ver­sion de sa pla­te­forme est lan­cée, la Saa­gie Da­ta­fa­bric.

La jeune pousse veut de­ve­nir le cham­pion fran­çais du Big Da­ta. Elle ac­com­pagne les grands comptes, tra­vaille en étroite col­la­bo­ra­tion avec des la­bo­ra­toires de re­cherche pu­blics et pri­vés ain­si qu’avec le monde de l’édu­ca­tion. L’en­tre­prise est for­te­ment im­plan­tée dans le sec­teur de la fi­nance et des as­su­rances (Mat­mut, BNP, Cré­dit Agri­cole…). Pour dé­ve­lop­per son ac­ti­vi­té com­mer­ciale, elle a re­cru­té un nou­veau Head of Sales, Ro­dolphe Ti­ber­ghien, an­cien de chez Mi­cro­soft et Dell. Elle pré­voit de ren­for­cer sa pré­sence in­ter­na­tio­nale avec l’ou­ver­ture de deux nou­veaux bu­reaux en Eu­rope et un se­cond aux USA, afin d’avoir une pré­sence sur la côte est (New York après San Fran­ci­so). L’éco­sys­tème de par­te­naires tech­no­lo­giques et in­té­gra­teurs va éga­le­ment être en­ri­chi afin de pou­voir in­té­grer de nou­veaux ou­tils au da­ta­lab. La toute pro­chaine ver­sion d’open Da­ta­fa­bric in­té­gre­ra une nou­velle in­ter­face uti­li­sa­teur et de nou­velles fonc­tion­na­li­tés dé­diées au tra­vail par pro­jets et en équipes, sim­pli­fiant en­core son usage par les mé­tiers.

De­puis sa créa­tion, la star­tup a le­vé 12 mil­lions d’eu­ros. Pour fi­nan­cer l’en­semble de ces nou­velles ac­tions, elle sou­haite bou­cler un nou­veau tour de table de 15 à 20 mil­lions d’eu­ros d’ici le dé­but de l’an­née pro­chaine. Le Big Da­ta ver­sion fran­çaise, uti­li­sable di­rec­te­ment par les mé­tiers, veut en dé­coudre avec les cham­pions mon­diaux.

De gauche à droite Ar­naud Mul­ler, Geert Meu­len­belt et Ma­rie Peixo­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.