Le droit pour tous à être « aug­men­tés »

IT for Business - - ÉDITORIAL - Pierre Lan­dry Ré­dac­teur en chef

Le temps est ve­nu, dans la plu­part des en­tre­prises, de lan­cer les cam­pagnes d’en­tre­tiens d’éva­lua­tion an­nuels. Ah, ter­rible mo­ment pour le ma­na­ger que de de­voir me­su­rer ou du moins ap­pré­cier les ef­forts que Lo­ren­zo a réa­li­sés, d’es­ti­mer ce dont Va­lé­rie a vrai­ment be­soin pour réus­sir dans son nou­veau poste, de si­gni­fier à ce bon bougre de Gré­goire qu’il n’at­teint tou­jours pas ses ob­jec­tifs, de faire com­prendre à Tif­fa­ny que ses for­mi­dables com­pé­tences ne la dis­pensent pas d’un meilleur sa­voir-être au sein de l’équipe… Nous pou­vons aus­si nous in­ter­ro­ger sur ce sa­cro-saint droit au ju­ge­ment confé­ré par la hié­rar­chie, par l’or­ga­ni­sa­tion. Quelle est fi­na­le­ment la va­leur de notre es­ti­ma­tion si, nous-mêmes, nous ne rem­plis­sons pas ou plus les bons cri­tères ? Et ces cri­tères, dé­fi­nis dans « l’an­cien monde », sont-ils en­core les bons au re­gard de la « ré­vo­lu­tion nu­mé­rique » ? Te­nez, ne de­vrions-nous pas in­fu­ser dans ce sys­tème d’éva­lua­tion un peu d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle qui, au pas­sage, nous dé­doua­ne­rait de nos dé­ci­sions, de nos res­pon­sa­bi­li­tés ? « Ah, tu es vi­ré, c’est la Ma­chine qui l’a dé­ci­dé. C’est pas moi, c’est elle. » Ce risque ty­pique de dé­per­son­ni­fi­ca­tion, de déshu­ma­ni­sa­tion, fait par­tie des freins qui ra­len­tissent, no­tam­ment en Eu­rope et plus par­ti­cu­liè­re­ment en France, la pro­gres­sion de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. À rai­son, mais aus­si à tort, si tout le monde s’y met sauf nous. D’où l’em­pres­se­ment du gou­ver­ne­ment à pous­ser l’adop­tion de L’IA au sein de toute notre éco­no­mie, tout en pe­sant au ni­veau in­ter­na­tio­nal pour une uti­li­sa­tion rai­son­née de ce nou­veau do­pant. Il faut ac­cé­lé­rer, donc, pas­ser à l’échelle, mais non sans avoir dé­fi­ni un cadre éthique in­ter­na­tio­nal et les buts réel­le­ment sou­hai­tables. En fait, une sorte de RGPH (Rè­gle­ment gé­né­ral de la pro­tec­tion des hu­mains)… Et je pour­rais ajou­ter « contre eux-mêmes », mais c’est un autre su­jet. Pour en re­ve­nir à nos en­tre­tiens de fin d’an­née, nous al­lons aus­si de­voir prendre en compte dans notre éva­lua­tion les co­bots et autres as­sis­tants dont bé­né­fi­cient Lo­ren­zo, Va­lé­rie, Gré­goire et Tif­fa­ny. Et en­suite dé­ter­mi­ner qui mé­rite une pro­mo­tion, de nou­veaux moyens, une for­ma­tion... Mais, in fine, ils se­ront tous « aug­men­tés » d’une cer­taine ma­nière, n’est-ce pas ?

« Ah, tu es vi­ré, c’est la Ma­chine qui l’a dé­ci­dé. C’est pas moi, c’est elle. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.