In­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle et pro­tec­tion des don­nées per­son­nelles

IT for Business - - L’ÉVÉNEMENT -

Beau­coup d’ac­teurs du do­maine voient le RGPD comme un frein à l’ex­ploi­ta­tion des don­nées et donc au dé­ve­lop­pe­ment de L’IA. COO et CTO de l’édi­teur SAS, Oli­ver Scha­ben­ber­ger évoque même une al­ter­na­tive : «On a dé­jà une pre­mière dif­fi­cul­té dans beau­coup d’ en­tre­prises car les don­nées sont si­lo té es. Avec lergpd, on perd l’ op­por­tu­ni­té de lier des sets de don­nées qui n’ ont ja­mais été mis en­semble,

ja­mais croi­sés, ce qui pour­rait ap­por­ter de la va­leur. il se­rait tout à fait pos­sible de le faire en toute trans­pa­rence, en uti­li­sant une blo­ckc ha in qui tra­cer ait l’ uti­li­sa­tion

des­don­nées ». En at­ten­dant, si la Chine est la na­tion la plus avan­cée dans l’adop­tion de L’IA, c’est qu’elle n’a pas d’en­trave dans ce do­maine. Pour­tant, la ques­tion de la pro­tec­tion des don­nées per­son­nelles y pro­gresse, des lignes di­rec­trices ayant même été dé­fi­nies en fin d’an­née der­nière. La Chine se­rait ain­si en passe d’adop­ter une loi, plus souple qu’en Eu­rope, mais plus stricte qu’aux ÉtatsU­nis, pour les don­nées per­son­nelles confiées aux en­tre­prises. Res­te­ront bien sûr en de­hors de ce pé­ri­mètre les don­nées «utiles» au gou­ver­ne­ment pour des rai­sons de sé­cu­ri­té ou parce que liées au «cré­dit so­cial» qui se­ra pro­chai­ne­ment mis en place.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.