DO­PER SON IMAGE

Jalouse - - VOIR ET ÊTRE VU -

Jump ! La corde à sau­ter (mais aus­si le BMX et le bas­ket chez Ric­car­do Tis­ci) est la grande ga­gnante des cam­pagnes de l’au­tomne-hi­ver. Elle tour­noie chez Gi­ven­chy dans le spot des pho­to­graphes Mert Alas & Mar­cus Pig­gott, ou chez Dior, dans une vi­déo où Jean-bap­tiste Mon­di­no su­blime les bas­kets Fu­sion de la pré­col­lec­tion. Au-de­là des créa­tions elles-mêmes et de la spor­ti­fi­ca­tion des cat­walks, quand la mode mêle à son iden­ti­té celle du sport, ce­la fait sou­vent mouche. En té­moignent deux des plus fortes cou­ver­tures de ma­ga­zine de l’his­toire, celle d’es­quire avec Mo­ha­med Ali en 1968, et celle du Vogue US avec Gi­sele Bünd­chen et le bas­ket­teur Leb­ron James en 2008. Toutes deux ont sus­ci­té l’en­thou­siasme comme la po­lé­mique (le boxeur avait re­fu­sé d’al­ler se battre au Viet­nam, et le cli­ché du bas­ket­teur noir aux cô­tés du man­ne­quin fut qua­li­fié de ra­ciste). Parce qu’il crée un dé­ca­lage, le com­bo mode- sport est le jack­pot image as­su­ré. Le gla­mour de l’une com­plète l’in­ten­si­té de l’autre. “Nous vou­lions pro­po­ser quelque chose de dif­fé­rent, sor­tir du dé­fi­lé clas­sique, comme nous avons l’ha­bi­tude de le faire”, confirme Ma­rous­sia Re­becq, créa­trice d’an­drea Crews, qui a pré­sen­té son prin­temps-été 2016 pour homme dans les salles d’un club de squash. “Cet es­pace of­frait une cir­cu­la­tion in­té­res­sante. Les lignes co­lo­rées de la salle de squash, son par­quet et les traces de balles four­nis­saient par ailleurs de belles pos­si­bi­li­tés gra­phiques. Le cô­té clean, spor­tif, de l’en­droit don­nait, quant à lui, une di­men­sion pure au dé­fi­lé et à nos créa­tions, ja­mais très éloi­gnées du sport”, ex­plique-t-elle. Es­thé­tique, le ter­rain de sport offre un par­fait dé­cor de dé­fi­lé : en juin à Londres, Paul Smith em­bau­chait des cham­pions de BMX pour pré­sen­ter sa col­lec­tion “A suit to tra­vel in”, Go­sha Rub­chins­kiy pré­sen­tait son prin­temps-été 2016 à Pa­ris sur le plus vieux ter­rain de bas­ket du monde, quand à New York, en fé­vrier, Tom­my Hil­fi­ger trans­for­mait une an­cienne ar­mu­re­rie en stade de foot­ball amé­ri­cain et que, la sai­son pas­sée, Ken­zo dé­fi­lait dans un ska­te­park pa­ri­sien. Mais at­ten­tion, dans les sports en vue comme ailleurs, il y a des ten­dances. Top du cool dans les an­nées 1980, l’es­prit ten­nis fut, par exemple, peu à peu dé­lais­sé, par manque d’icônes et de lé­gè­re­té. Trop pro, trop lisse, pas as­sez rock. Re­vien­dra-t-il dans la course, gla­mou­ri­sé par des per­son­na­li­tés plus re­belles (comme l’aus­tra­lien Ber­nard To­mic, qui vient de se faire ar­rê­ter dans une chambre d’hô­tel de Mia­mi pour ta­page noc­turne)? Car la com­pé­ti­tion fait rage. Après le surf et le skate, le BMX est le nou­veau re­pré­sen­tant d’une li­ber­té tant re­cher­chée par les mai­sons (Gi­ven­chy, Paul Smith, mais aus­si Jim­my Choo qui a lan­cé sa col­lec­tion homme prin­temps-été 2016 lors d’un show de vé­lo).la ran­do se­rait la pro­chaine ten­dance. Karl La­ger­feld (qui avait dé­gui­sé Ca­ra De­le­vingne et Binx Wal­ton en boxeuses dans la cam­pagne “Co­co Coach” de l’au­tomne-hi­ver 2014-15) a dé­jà ré­ser­vé les gourdes en plas­tique pour trans­for­mer le Grand Pa­lais en sen­tier ba­li­sé lors du pro­chain prin­temps-été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.