La montre serpenti de bulgari au fes­ti­val de ve­rone

Jalouse - - MODE D’EMPLOI - Par her­vé de­wintre Pho­to paul & hen­riette

Icône ab­so­lue de la mai­son Bulgari, la montre Serpenti inau­gure une va­ria­tion in­édite de son de­si­gn puisque, pour la pre­mière fois, la tête et la queue du my­thique rep­tile viennent se croi­ser sur le poi­gnet avec une re­mar­quable sou­plesse, comme pour mieux l’en­ser­rer dans les ver­tiges de la di­vine ten­ta­tion. Ce chef-d’oeuvre d’or­fè­vre­rie dé­rou­le­ra à la per­fec­tion son ex­quise es­quisse de sen­sua­li­té au fes­ti­val d’opé­ra ly­rique de Vé­rone – où Ma­ria Cal­las fit ses dé­buts –, qui au­ra lieu tout l’été dans son cé­lèbre am­phi­théâtre ro­main.

Montre Ser­pen­ti, boî­tier 26 mm or rose 18 ca­rats ser­ti de 6 dia­mants (0,46 ca­rat), ca­dran la­qué noir ser­ti de 33 dia­mants (0,054 ca­rat) et bra­ce­let en or rose 18 ca­rats ser­ti de 96 dia­mants (2,01 ca­rats), mou­ve­ment à quartz, prix sur de­mande. BUL­GA­RI :...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.