L'hô­tel Ca­sa San­dra sur l'île de Hol­box, au Mexique

Jalouse - - SOMMAIRE - Par Christian-luc Pa­ri­son

Le Mexique conserve en­core des pe­tits coins de paradis ca­chés. Alors on ou­blie Can­cun, son lit­to­ral bé­ton­né et ses va­cances all in­clu­sive, et on file vers le nord-ouest, à l'ex­tré­mi­té de la pé­nin­sule du Yu­ca­tan. Face à la ré­serve na­tu­relle de Yum Ba­lam, l'île Hol­box flotte sur les eaux tur­quoise du golfe du Mexique. En une de­mi-heure, un fer­ry vous condui­ra sur ce bout de terre de rêve fré­quen­té seule­ment par quelques connais­seurs pri­vi­lé­giés, et qui font de l'hô­tel Ca­sa San­dra leur havre de quié­tude.

C'est en re­cher­chant un lieu tran­quille où elle pour­rait se consa­crer à sa créa­tion artistique sans su­bir le stress de la vie ci­ta­dine que San­dra Pe­rez a dé­cou­vert Hol­box. Fas­ci­née par les beau­tés na­tu­relles du lieu, elle dé­cide d'ou­vrir sa mai­son à ses amis, à des ar­tistes et aus­si, dé­sor­mais, à quelques hôtes. Des clients pri­vi­lé­giés, in­vi­tés à par­ta­ger un art de vivre fait d'élé­gance dis­crète, de sim­pli­ci­té et de mo­ments d'ex­cep­tion. En de­ve­nant un hô­tel bou­tique, Ca­sa San­dra n'a rien per­du de ce qui fai­sait le charme de la de­meure pri­vée de San­dra Pe­rez. Ici, le luxe est dans le dé­tail, pas dans la dé­mons­tra­tion. Et les oeuvres de la pro­prié­taire, et de quelques-uns de ses amis comme les Cu­bains Ro­ber­to Fa­be­lo et Noel Mo­re­ra, semblent là pour rap­pe­ler que l'art et la na­ture peuvent fu­sion­ner dans un même lieu. Meubles mexi­cains en bois dé­la­vé, fau­teuils en ro­tin, nattes po­sées sur des dalles ci­rées, la dé­co épu­rée des chambres in­vite à la re­laxa­tion et à la contem­pla­tion d'une na­ture om­ni­pré­sente. Il ne faut donc pas hé­si­ter à quit­ter votre éden bal­néaire pour par­tir à la dé­cou­verte des beau­tés na­tu­relles de l'île. Après avoir flâ­né dans les vil­lages aux mai­sons de bois cou­leurs pastel vous n'hé­si­te­rez pas à louer un ba­teau. Pour un prix mo­deste, un ma­rin ex­pé­ri­men­té vous em­mè­ne­ra au large ad­mi­rer le bal­let des re­quins-ba­leines. Une ex­pé­rience in­ou­bliable, sur­tout pour ceux qui ose­ront se mettre à l'eau et na­ger au mi­lieu de ces pois­sons im­po­sants… mais in­of­fen­sifs ! Sur les lieux de pêche, c'est au mi­lieu des cor­mo­rans, at­ti­rés par l'idée d'un fes­tin de pois­sons, que vous pour­rez flot­ter en toute sé­cu­ri­té dans une eau aux re­flets tur­quoise. Plu­sieurs des îles mi­nus­cules qui voi­sinent avec Hol­box sont de vé­ri­tables paradis pour la faune et la flore. L'une d'entre elles, Is­la Con­toy, est un sanc­tuaire or­ni­tho­lo­gique dé­cla­ré parc na­tio­nal de­puis une ving­taine d'an­nées, et donc par­ti­cu­liè­re­ment pro­té­gé par les au­to­ri­tés de la ré­gion. Il est in­ter­dit d'abor­der le ri­vage de cette “île aux oi­seaux”. On s'en ap­proche donc en ba­teau, et c'est à l'aide de ju­melles que l'on peut ob­ser­ver les mil­liers d'es­pèces qui la peuplent : fré­gates, pélicans, cor­mo­rans, fla­mants roses… Com­po­sée de dunes cô­tières et de man­grove, Con­toy est aus­si un sanc­tuaire pour les tor­tues ma­rines qui viennent pondre leurs oeufs dans le sable des plages. Les spé­cia­listes de l'éco­tou­risme qui vous ac­com­pa­gne­ront vous pro­po­se­ront éga­le­ment de plon­ger pour contem­pler les su­perbes fonds sous-ma­rins du Yu­ca­tan. De re­tour au Ca­sa San­dra, des images plein les yeux, il ne vous res­te­ra plus qu'à pro­fi­ter de l'at­mo­sphère de Dolce Vi­ta qui règne ici. Pour sim­ple­ment bron­zer au bord de la pis­cine ou rê­vas­ser sous votre paillotte face à la mer… Comp­ter entre 200 € et 230 € la nuit. Ré­ser­va­tion : +52 984 875 2171. ca­sa­san­dra.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.