El­lis Faas

Ma­quilleuse culte, elle a col­la­bo­ré avec tous les grands noms de la mode, de Jean-paul Goude à Pa­trick De­mar­che­lier en pas­sant par Ma­rio Tes­ti­no, Karl La­ger­feld et Pe­ter Lind­bergh. Elle lance au­jourd'hui une ligne de ma­quillage à son nom dis­tri­buée en exc

Jalouse - - MAKE-UP ARTIST - Par Mé­la­nie Men­de­le­witsch

Vous avez col­la­bo­ré avec les pho­to­graphes les plus ico­niques. Quelles sont les col­la­bo­ra­tions qui vont ont le plus mar­quée ?

Dif­fi­cile de n'en ci­ter qu'une seule. Pour par­ler de fa­çon plus gé­né­rale, j'ai ado­ré tra­vailler avec ces per­sonnes qui avaient as­sez d'ex­pé­rience et d'as­su­rance pour sa­voir exac­te­ment où elles vou­laient al­ler, et qui trans­met­taient cette force à chaque membre de leur équipe. Cette fa­çon de tra­vailler pro­duit tou­jours des ré­sul­tats à la hau­teur.

Dans quelles condi­tions avez-vous dé­ci­dé de créer votre propre ligne de make-up ?

Le dé­clic s'est pro­duit quand j'ai com­men­cé à res­sen­tir l'en­vie de créer un pro­duit com­pact, idéal pour les femmes qui bougent, voyagent, ou qui jonglent au quo­ti­dien entre leur tra­vail et mille autres ac­ti­vi­tés. Les trousses à ma­quillage sont gé­né­ra­le­ment mal conçues, on n'y trouve ja­mais ce qu'on cherche. J'ai donc d'abord ima­gi­né une po­chette flexible, qui puisse conte­nir jus­qu'à sept ar­ticles de ma­quillage in­cluant fond de teint et poudre. Pour les sor­ties du soir, j'ai aus­si créé les clips aux­quels on peut at­ta­cher le ou les pro­duits qu'on sou­haite em­por­ter. Le reste a sui­vi, de fa­çon lo­gique. La ca­rac­té­ris­tique ma­jeure de ma marque, c'est qu'elle vise avant tout à sim­pli­fier notre ap­proche de la beauté, avec des teintes qui s'adaptent à toutes les car­na­tions, une vraie fa­ci­li­té d'ap­pli­ca­tion et des tex­tures qui durent vrai­ment long­temps.

Vous êtes l’une des make-up ar­tists les plus in­fluentes de votre gé­né­ra­tion. Quel re­gard por­tez-vous sur la sta­ri­fi­ca­tion des ac­teurs de la beauté, en par­ti­cu­lier sur les ré­seaux so­ciaux ?

J'ai­me­rais que les consom­ma­teurs pensent da­van­tage par eux-mêmes. Il n'y a au­cun mystère dans le ma­quillage, et je suis un peu las­sée des “ex­perts” qui com­pliquent les choses à l'ex­trême en im­po­sant des règles, des dik­tats, qui font dou­ter les jeunes femmes au lieu de boos­ter leur confiance en elles. Pour ma part j'es­saie tou­jours d'in­ci­ter les autres à res­ter proches de ce qu'ils sont réel­le­ment, et de l'image qu'ils sou­haitent ren­voyer d'eux-mêmes.

Vos tips pour une peau par­faite ?

Boire beau­coup d'eau, uti­li­ser un fond de teint qui ne re­couvre pas votre peau comme un masque, et un an­ti­cerne adap­té pour ca­cher toutes les éven­tuelles im­per­fec­tions. Notre fond de teint Skin Veil et notre Cor­rec­teur sont, ce­la va sans dire, les meilleurs qu'on puisse trou­ver sur le mar­ché !

Quelles sont les femmes qui vous ins­pirent au quo­ti­dien ?

Les femmes qui tracent leur route de fa­çon co­hé­rente et au­then­tique, en ac­cord com­plet avec leur iden­ti­té et leurs convic­tions. Celles qui de­viennent des mo­dèles pour les autres femmes, et dé­fi­nissent de nou­veaux stan­dards dans les arts, la mode, la musique, la po­li­tique et la science. Des ten­dances que vous sen­tez venir en 2017 ? Fran­che­ment, je n'en ai au­cune idée ! J'ai la sen­sa­tion que la fo­ca­li­sa­tion sur les ten­dances est l'une des choses les plus re­gret­tables de l'in­dus­trie de la beauté, puis­qu'elle tue notre in­di­vi­dua­li­té à pe­tit feu, et an­ni­hile notre per­son­na­li­té.

La gamme de pro­duits El­lis Faas est dis­po­nible en exclusivit­é dans les bou­tiques Se­pho­ra et sur se­pho­ra.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.