Agar Agar.

Jalouse - - TALENT(S) SUR CANAPÉ - Ca­na­pé Se­re­na dis­po­nible sur ja­lou­se­mai­son.com Propos re­cueillis par Ma­thilde Ber­thier Photo Jules Faure

Ils aiment le dis­co, l'élec­tro, les four­mis et la fu­tu­ro­lo­gie. À l'af­fiche du fes­ti­val We Love Green, à Vin­cennes le 10 juin pro­chain, Cla­ra et Ar­mand font leur ci­né­ma sur notre ca­na­pé.

En voi­là deux qui filent droit. Élèves des Beaux-arts de Cer­gy, Cla­ra et Ar­mand créent leur groupe en 2016 après une dis­cus­sion ani­mée sur les four­mis en cours de phi­lo­so­phie : “L'agar-agar, c'est un gé­li­fiant na­tu­rel qu'on uti­li­sait pour nour­rir notre four­mi reine. L'ex­pé­rience consiste à mettre l'in­secte dans un tube à es­sai avec de l'eau, un pe­tit co­ton, du si­rop et de l'agar-agar”, nous ex­plique Ar­mand, le bran­ché geek de la bande, qui aligne coupe au bol, re­gard ma­lin et lu­nettes de sou­deur. Lui au syn­thé, elle à la voix, les deux com­pères font le buzz avec Pret­tiest Vir­gin, pre­mier titre jo­li­ment has-been, à l'an­glais lan­gou­reux et au tem­po bien ryth­mé. Puis vient Car­dan, L'EP fleuve pro­duit par Cra­cki Re­cords, entre dis­co eigh­ties et rave ni­ne­ties : “Ar­mand col­lec­tionne les syn­thés, il adore ça. Moi, je n'avais ja­mais joué sur une boîte à rythmes avant Agar Agar, je sor­tais de sept ans de pia­no et six ans de gui­tare au con­ser­va­toire… J'ai ap­pris sur le tas.” Après les four­mis, la fu­tu­ro­lo­gie vient sur le ta­pis. Le duo planche ac­tuel­le­ment sur un pre­mier al­bum fon­dé sur “les fo­lies fu­tu­ris­tiques et le conglo­mé­rat scé­nique”, comme ils disent. “Avec Cla­ra, on adhère à la re­cherche fu­tu­ro­lo­gique. Le prin­cipe est de res­tau­rer des oeuvres du fu­tur dans le présent.” Alors, per­chés, les Agar ? Sur scène en tout cas, leur look dé­tonne, entre le pe­tit chi­miste et le pur pro­duit de la gé­né­ra­tion Ve­te­ments. “J'ai l'im­pres­sion que plus un ar­tiste s'ap­pro­prie des ac­ces­soires in­con­grus, plus il a du suc­cès. Au dé­part, on porte des lu­nettes de chan­tier pour le fun, puis ça de­vient une marque de fa­brique… C'est en se mo­quant qu'on se prend au jeu. On rentre mal­gré nous dans la mode.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.