Bien fait

La beauté fu­sionne avec la mode, l'art et le de­si­gn à tra­vers quatre as­so­cia­tions à ne sur­tout pas manquer.

Jalouse - - COLLABORAT­IONS - Par Mé­la­nie Men­de­le­witsch

L’oréal x Bal­main.

Pour sa pre­mière collaborat­ion avec le géant de la cos­mé­tique, le créa­teur pro­dige de Bal­main, Olivier Rou­steing, met les lèvres à l'hon­neur. Dans ce qui se­ra l'évé­ne­ment beauté le plus at­ten­du de la ren­trée, il ré­in­ter­prète le must-have ul­time de L'oréal qu'est le rouge à lèvres Color Riche. Des cou­leurs au pa­cka­ging en pas­sant par la di­rec­tion artistique de la cam­pagne, tout est gé­ré de main de maître par Olivier Rou­steing, qui re­ven­dique une vo­lon­té d'em­po­werment de la femme via le ma­quillage, et ex­plore de nou­veaux moyens d'ex­pri­mer la fé­mi­ni­té dans sa plus grande di­ver­si­té. On re­trou­ve­ra les trois nou­velles teintes dans un écrin-bi­jou, dis­po­nible dès sep­tembre dans une sé­lec­tion de points de vente.

lo­real-pa­ris.fr

Clau­die Pier­lot x An­nick Gou­tal.

Le point com­mun entre la par­fu­meuse et la griffe de mode ? Une cer­taine idée de l'élé­gance pa­ri­sienne, qui se joue des codes et dis­tille les dé­tails au­da­cieux comme au­tant de clins d'oeil. Pour cé­lé­brer la belle sai­son, Clau­die Pier­lot rha­bille Pe­tite Ché­rie, jus ico­nique de la mai­son de par­fums, aux notes gour­mandes de rose, de pêche et de poire, qui donne à voir une femme-en­fant tout en fraî­cheur et en im­per­ti­nence maî­tri­sée. Der­rière l'écrin blanc mat ac­ces­soi­ri­sé d'un noeud en gros grain bleu, ré­fé­rence au bleu si­gna­ture de Clau­die Pier­lot, une jo­lie ini­tia­tive : 50 % des bé­né­fices se­ront re­ver­sés à la Chaîne de l'es­poir, as­so­cia­tion qui ga­ran­tit un ac­cès à l'édu­ca­tion aux en­fants des zones les plus dé­fa­vo­ri­sées.

Eau de Par­fum Pe­tite Ché­rie, An­nick Gou­tal x Clau­die Pier­lot, 135 € les 100 ml.

Cli­nique x Jo­na­than Adler.

Pour cé­lé­brer l'uni­vers du de­si­gn, Cli­nique s'as­so­cie avec le de­si­gner Jo­na­than Adler. Le cre­do de ce der­nier ? “Un bon de­si­gn fonc­tionne comme un an­ti­dé­pres­seur, il a le pou­voir de chan­ger notre

hu­meur.” On re­trouve ce sens in­né du gla­mour in­tem­po­rel dans sa collaborat­ion avec Cli­nique, nour­rie des pay­sages idyl­liques de Ca­pri, Palm Beach et San­to­rin. Le rouge à lèvres Cli­nique Pop et la pa­lette Cli­nique x Jo­na­than Adler se parent de mo­tifs mé­di­ter­ra­néens azur, ten­dis que les Lid Pop et les Cheek Pop s'ins­pirent des jar­dins à la fran­çaise. Idéal pour notre look bo­ho chic es­ti­val.

Col­lec­tion Cli­nique x Jo­na­than Adler, en exclusivit­é au Prin­temps de la Beauté et sur cli­nique.fr

Ur­ban De­cay x Jean-mi­chel Bas­quiat.

Qui a dit que le ma­quillage était fu­tile ? Pour tordre le cou à ce cli­ché, la marque Ur­ban De­cay fu­sionne avec l'uni­vers de l'art le temps d'une édi­tion li­mi­tée. L'en­seigne fé­tiche des millen­nials rend ain­si hommage à l'ar­tiste re­belle Jean-mi­chel Bas­quiat à tra­vers une col­lec­tion com­po­sée de deux pa­lettes dé­diées au re­gard, d'une troi­sième consa­crée au teint, ain­si que de trois rouges à lèvres aux pig­ments in­tenses. Le dé­tail qui fait toute la dif­fé­rence ? Pen­sées comme des oeuvres d'art, les pa­lettes sont do­tées d'une dis­crète fente qui per­met de les ac­cro­cher au mur.

Ur­ban De­cay x Jean-mi­chel Bas­quiat, dis­po­nible en exclusivit­é à la bou­tique Ur­ban De­cay et chez Se­pho­ra. ur­ban­de­cay.fr

Les pa­lettes oeuvres d'art d'ur­ban De­cay x Jean-mi­chel Bas­quiat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.