: uti­li­ser cor­rec­te­ment les ap­pa­reils sans fil

Ces auxi­liaires de jar­din sont si­len­cieux, sans fil et non pol­luants. Nous vous in­for­mons ici sur les der­nières nou­veau­tés et les élé­ments à prendre en compte lors de l’uti­li­sa­tion des ap­pa­reils sans fil

Jardin Facile - - La Une -

Des termes ex­pli­qués sim­ple­ment

1 Un ac­cu­mu­la­teur ou ac­cu est un élé­ment re­char­geable, ca­pable de sto­cker de l’éner­gie. Chaque cel­lule de l’ac­cu­mu­la­teur est do­tée d’une ten­sion, que l’on peut me­su­rer entre les pôles de l’ac­cu. Mais dans le cas d’ou­tils de jar­di­nage, le cou­rant ne cir­cule pas sans pertes, liées par exemple aux ré­sis­tances élec­triques. La ten­sion me­su­rable et uti­li­sable de la bat­te­rie di­mi­nue pen­dant le fonc­tion­ne­ment – on parle de ten­sion de fonc­tion­ne­ment. De nom­breux four­nis­seurs vantent le vol­tage éle­vé pour dé­crire les per­for­mances de leur ap­pa­reil. Mais il est pré­fé­rable de te­nir compte de la ca­pa­ci­té en am­père-heure (Ah). Une va­leur éle­vée in­dique une du­rée de fonc­tion­ne­ment plus longue, voire une te­neur éner­gé­tique plus éle­vée de l’ac­cu.

Une source d’éner­gie, de nom­breuses uti­li­sa­tions

2 De plus en plus de fa­bri­cants pro­posent des sé­ries com­plètes d’ap­pa­reils sans fil. Avan­tage : un seul ac­cu convient à tous les ap­pa­reils de la sé­rie, ce qui di­mi­nue net­te­ment le coût d’ac­qui­si­tion. La sé­rie sans fil de Stihl/vi­king (voir photo) com­prend, entre autres, une ton­deuse, un souf­fleur de feuilles, un taille-haies, une dé­brous­sailleuse et une tron­çon­neuse. Se­lon les in­di­ca­tions du fa­bri­cant, les ac­cu­mu­la­teurs li­thium-ion (ca­té­go­rie 36 V) de cette sé­rie d’ap­pa­reils peuvent être re­char­gés en­tiè­re­ment jus­qu’à 1200 fois, avec une perte mi­nime de leurs per­for­mances. Hus­q­var­na, Hon­da, Sti­ga, Gar­de­na ou en­core Ou­tils Wolf pro­posent, eux aus­si, des sé­ries d’ap­pa­reils sans fil.

Tra­vaux d’éla­gage sans mé­li-mé­lo de câbles

3 La tech­no­lo­gie sans fil peut faire va­loir plei­ne­ment ses atouts pour la tonte du ga­zon ou la taille d’une haie. Les ap­pa­reils sont plus si­len­cieux que ceux avec un mo­teur à es­sence ; en plus, ils n’émettent pas de gaz d’échap­pe­ment. En com­pa­rai­son aux mo­teurs élec­triques ali­men­tés par câble, vous de­vrez certes pré­voir un prix plus éle­vé au mo­ment de l’achat – en contre­par­tie, vous évi­te­rez l’en­che­vê­tre­ment du câble sur les ter­rains pleins de re­coins. De même, le câble des taille-haies élec­triques clas­siques gêne sou­vent pour tailler une haie et peut fa­ci­le­ment être sec­tion­né, lorsque la concen­tra­tion de l’uti­li­sa­teur baisse au bout d’un mo­ment. Photo : une perche éla­gueuse de Sti­ga (de la sé­rie « Mul­ti­tool à bat­te­rie SMT 48 AE »).

L’ef­fet de mé­moire ne joue plus au­cun rôle de nos jours

4 Les bat­te­ries li­thium-ion ac­tuelles (photo : de Sti­ga) ne sont pas com­pli­quées. Elles ne se dé­chargent pra­ti­que­ment pas toutes seules et peuvent être re­char­gées à n’im­porte quel mo­ment, sans chute de per­for­mance. L’ef­fet de mé­moire – un ef­fet se­con­daire gê­nant sur l’an­cienne tech­no­lo­gie ni­ckel-cad­mium – ne joue plus au­cun rôle chez les mo­dèles ac­tuels. De plus, ces der­niers sont lé­gers, ce qui pré­sente un avan­tage no­tam­ment chez les ap­pa­reils por­ta­tifs. L’achat d’une deuxième bat­te­rie per­met de tra­vailler sans in­ter­rup­tion : pen­dant que l’une est en ac­tion, l’autre se re­charge.

Les ton­deuses ro­bots uti­lisent une bat­te­rie

5 Rares sont les in­no­va­tions ayant trou­vé au­tant d’adeptes ces der­nières an­nées, et en aus­si peu de temps, que les ton­deuses ro­bots, ap­pe­lées aus­si ro­bots ton­deuses. Certes, l’ins­tal­la­tion est un peu fas­ti­dieuse, car il faut d’abord po­ser une boucle à in­duc­tion tout au­tour de la sur­face à tondre, afin que la ton­deuse sache où elle peut tra­vailler. Mais après ce­la, la ton­deuse par­court le ter­rain en toute au­to­no­mie, comme ton­deuse mul­cheuse, et se di­rige vers sa base de re­charge dès que la charge de la bat­te­rie di­mi­nue. De plus en plus de fa­bri­cants misent dé­sor­mais sur des ap­pa­reils pour pe­tites pe­louses. La photo pré­sente le nou­veau mo­dèle « Si­le­no Ci­ty » de Gar­de­na, qui se­ra dis­po­nible dans le com­merce en deux ver­sions pour des pe­louses jus­qu’à 250 ou jus­qu’à 500 m2.

Ton­deuses au­to­por­tées à bat­te­rie

6 Il existe des ton­deuses au­to­por­tées à bat­te­rie ; ce­pen­dant, le « Ri­der » de Hus­q­var­na fonc­tionne à l’aide d’une bat­te­rie à plomb. Sui­vant l’état de la pe­louse, ce mo­dèle a une du­rée de fonc­tion­ne­ment pou­vant at­teindre 90 mi­nutes. En rai­son de l’évo­lu­tion des bat­te­ries, les grandes ma­chines telles que celle-ci se­ront éga­le­ment dis­po­nibles à l’ave­nir avec la tech­no­lo­gie li­thium-ion (par ex. chez Sti­ga). Les ton­deuses au­to­por­tées sont sur­tout in­té­res­santes pour les sec­teurs sen­sibles au bruit comme les hô­pi­taux, les es­paces verts et les zones ré­si­den­tielles à forte den­si­té. De plus, les mo­teurs élec­triques ne re­jettent au­cun gaz d’échap­pe­ment.

Dé­pla­cer fa­ci­le­ment des charges lourdes

7 Cette brouette à bat­te­rie est très in­té­res­sante, no­tam­ment pour les jar­di­niers plus âgés. Elle est ca­pable de tran­spor­ter de fa­çon au­to­nome plus de 100 ki­los de terre ou d’autres charges. Avec deux ni­veaux de vi­tesse ré­glables, deux marches avant et une marche ar­rière (de Green­works, ca­pa­ci­té de 106 litres, poids à vide : 33,3 kg, sans la bat­te­rie).

Plus de force, en cas de be­soin

8 Ce sé­ca­teur by­pass à bat­te­rie pèse 490 grammes ga­ran­tit jus­qu’à 450 coupes par charge de bat­te­rie. Un cap­teur me­sure la pres­sion lors de la coupe. Lors­qu’un cer­tain seuil d’ef­fort est dé­pas­sé, la fonc­tion d’as­sis­tance élec­trique est au­to­ma­ti­que­ment ac­ti­vée. Contrai­re­ment aux grands ou­tils de jar­di­nage, la bat­te­rie 1,5 Ah est in­té­grée dans le sé­ca­teur et ali­men­tée par un char­geur mi­cro-usb, comme sur un smart­phone (sé­ca­teur « Ea­sy­prune » de Bosch).

Ran­ger cor­rec­te­ment ses bat­te­ries

9 L’ac­cu­mu­la­teur li­thium-ion est sen­sible aux tem­pé­ra­tures ex­trêmes. La bonne tem­pé­ra­ture du lo­cal de ran­ge­ment pour l’hi­ver se si­tue entre 15 et 25 °C – évi­tez par consé­quent le ga­rage ou l’abri de jar­din. De même, il est dé­con­seillé en été de lais­ser traî­ner la bat­te­rie dans la pe­louse, en plein so­leil. Avant un ran­ge­ment de longue du­rée, l’état de charge idéal de­vrait être de 50 pour cent. Evi­tez tout ce qui pour­rait dé­clen­cher un court-cir­cuit, par ex. une hu­mi­di­té de l’air éle­vée ou le sto­ckage avec d’autres pièces mé­tal­liques.

Des pe­tits plus pour fa­ci­li­ter l’uti­li­sa­tion

10 Sur simple pres­sion d’un bou­ton, le té­moin de charge de la bat­te­rie vous in­forme sur la quan­ti­té d’éner­gie dis­po­nible (voir photo, de Gar­de­na). Sur d’autres ap­pa­reils, on peut ac­ti­ver le mode éco­no­mie d’éner­gie, par exemple le mode « save » chez Hus­q­var­na, lorsque le mo­teur n’a pas be­soin de fonc­tion­ner à pleine puis­sance. La bat­te­rie as­sure une du­rée de fonc­tion­ne­ment maxi­mum.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.