Jazz Magazine

Jean-Michel Pilc

Parallel

- LUDOVIC FLORIN Jean-Michel Pilc (p). Hilversum, MCO Studio 2, 29 janvier 2018 (CD1) et Montréal, 25 juillet 2017.

2 CD Challenge Records / Bertus

NOUVEAUTÉ. Avec ce double album, le pianiste démontre une nouvelle fois qu’il est un artiste accompli, possédant son instrument comme personne et développan­t un monde polychrome d’une formidable variété.

Les derniers albums auxquels il a participé (notamment ceux auprès d’André Ceccarelli ou Ari Hoenig) montraient chez lui une tendance à l’épure, à une expression plus directe, aspect confirmé ici. Le premier disque présente des plages assez courtes, délicates et justes, tandis que le second donne à entendre une longue séance d’improvisat­ion totale découpée en quatre parties. Quel que soit le contexte choisi, Pilc vise l’essentiali­té du discours. Pour ma part, j’aurais une préférence pour les miniatures qui révèlent combien cet original (dans le sens fort du terme, voir par exemple la version qu’il donne ici de Footprints) peut aussi être un profond lyrique, capable de déniaiser The Girl from Ipanema. Les jazzfans devraient sans doute d’abord écouter sa reprise de Liza où il renvoie aux versions gravées par Art Tatum et Teddy Wilson pour mieux s’en échapper. Tout au long du double album, il développe d’ailleurs un jeu subtil avec les références. La fin de Your Lullaby a quelque chose de schumanien ; IWP Blues cite Norvegian Wood des Beatles, et Lester Leaps In un peu plus loin ; Parallel en reste au niveau des évocations, celles de Jarrett, de Joachim Kühn et, pourquoi pas, de l’immense virtuose romantique CharlesVal­entin Alkan. Voilà en tout cas un album qui devrait marquer son temps : non seulement Pilc sait tout faire – y compris les grands mouvements musicaux réclamant un certain souffle –, et surtout il pose un monde sans nul autre pareil. La marque des très grands. •

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France