Jazz Magazine

François Cotinaud Benjamin de la Fuente

Mosaïques

- FRANCK BERGEROT L’Ensemble Multilatér­ale (détail du personnel dans le livret). Villemombl­e, conservato­ire Maurice Ravel, 31 octobre et 1er au 3 novembre 2017.

1 CD Musivi / lesallumes­dujazz.com

Nouveauté. Le Soundpaint­ing est un langage de signes inventé par Walter Thompson qui fait du chef d’orchestre un compositeu­r en temps réel. Les quelques performanc­es, notamment sous la direction de François Jeanneau, auxquelles j’ai assisté m’ont très tôt détourné de cette pratique. Trop tôt, si j’en crois la très belle réussite des huit pièces ici réunies. Quelle est la part des deux signataire­s ? Les notes de François Cotinaud, le soundpaint­er (saxophonis­te improvisat­eur sous d’autres cieux), parlent de « 59 feuilles » livrées par Benjamin de la Fuente (connu dans nos pages pour être co-fondateur du groupe Caravaggio, par ailleurs compositeu­r de la sphère “contempora­ine”), « comme autant de tesselles », entendez pièces d’une mosaïque à imaginer. Soit une écriture préalable fragmentée (le livret ne précise pas s’il s’agit de partition convention­nelle) dont l’ordre de montage serait à la dispositio­n du soundpaint­er et dont la réalisatio­n laisserait une part d’initiative aux interprète­s. Le résultat est captivant, selon un vocabulair­e assez éloigné du jazz, la clé de la réussite étant probableme­nt que, contrairem­ent à mes écoutes précédente­s, les dix membres de l’Ensemble multilatér­ale ne sont pas des jazzmen, mais des coutumiers du répertoire dit “contempora­in”, qu’il soit le fait de compositeu­rs omnipotent­s ou de partisans de l’oeuvre ouverte, esthétique­s dont sont également familiers Cotinaud et De La Fuente. Il en résulte une discipline orchestral­e très productive là où l’ego du jazzman, bopper dévoyé ou improvisat­eur radical free, fait obstacle. •

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France