^B< Lou +;FF;^5A

Ba­by Man

Jazz Magazine - - DOSSIER - EQ

8 juillet 1975 : Ma­ry Lou Williams (1910-1981), mu­si­cienne plus ac­tive que ja­mais mal­gré une car­rière longue et ex­tra­or­di­nai­re­ment riche, prend le temps d’une pause en stu­dio en com­pa­gnie du contre­bas­siste Bus­ter Williams et du bat­teur Mi­ckey Ro­ker. Par­mi les quelques bi­joux que contient l’al­bum bien nom­mé, le titre Ba­by Man, com­po­sé par le saxo­pho­niste John Stub­ble­field. Un ac­cord doux et ré­pé­té ouvre cette bal­lade contem­pla­tive et blue­sy. L’au­di­teur se sent aus­si­tôt plon­gé dans un uni­vers de sa­gesse et de mé­di­ta­tion. Les in­gré­dients ? Un jeu consti­tué de blocs d’ac­cords et de phrases penta­to­niques simples, mais d’une réelle pro­fon­deur et d’une grande ri­chesse dy­na­mique, re­haus­sés par la so­no­ri­té flot­tante et mys­té­rieuse de la contre­basse de Bus­ter Williams, le tout pi­men­té de quelques ins­tants de dis­so­nances aus­si doux qu’im­pré­vus. Au fi­nal, au­cun ar­ti­fice, au­cun trait vir­tuose, mais une pièce poi­gnante et tendre, fai­sant tout au­tant of­fice de voyage vers les sources du jazz que de par­fait ré­su­mé de la vie de Ma­ry Lou Williams. • Ma­ry Lou Williams, “Free Spi­rits”, Stee­pleC­hase, 1975

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.